J’ai croisé un SUV extra-terrestre : le Mazda CX-3

0 Lien 0

Encore un SUV urbain ? Encore une petite haute sur pattes, comme le Captur, le Juke, le Fiat 500X ou le Mokka ? Sauf que celui-ci n’est vraiment pas comme les autres. Il est un peu extra-terrestre. Le Mazda CX-3 a plein de choses vraiment différentes à proposer. Et le modèle japonais devrait surfer sans effort sur la vague généreuse des SUV. J’aime bien ce qui sort de l’ordinaire. Ca tombe bien.

Essai Mazda MX-3

 Mazda CX-3 : 3 trucs extra-terrestre (pour un SUV)

1/ Il est super beau. Non mais vous avez vu son allure ? Ce SUV est carrément bien fagoté. Le montant arrière noirci semble prolonger le vitrage latéral. Quant à l’habitacle, c’est un petit délire (lire ci-dessous)

2/ Il dispose d’excellents moteurs. Le diesel 1.5l de 105 ch et l’essence 2.0 de 150 ch.

3/ Il est ultra confortable.

4/ Sa carrosserie est protégée par du plastique épais qui protège efficacement la carrosserie des petits chocs urbains.

SUV Mazda

Dans l’univers du Mazda CX-3 diesel

Dans l’habitacle, on tombe nez à nez avec un imposant tachymètre central, un petit volant, des petites vitres, un levier de vitesses qui tombe pile poil sous la main… L’environnement du Mazda CX-3 est bien différent de celui des autres SUV. En fait, tout le rapproche de l’univers du coupé sportif. Ca change !

A l’arrière, tout le monde se sent bien. Il y a de la place pour les gambettes et les sièges sont vraiment confort.

Sur la route

C’est qu’il est très agréable à conduire ce Mazda MX-3 qui magnétise les regards. Bye bye le châssis ferme. Bonjour les suspensions qui filtrent les irrégularités de la route.

Le 1.5l Skyactiv-D de 105 ch est vraiment chouette. Silencieux et sans vibrations au ralenti, il chuchote à peine à 90 km/h sur la nationale ou à 130Km/h sur l’autoroute.

Le moteur se montre souple en ville et offre de bonnes relances sur la route.

SUV MX-3

Allez, un petit défaut :

Le hic, car il en faut toujours un : le coffre du Mazda CX-3… Ce dernier n’est pas aussi pratique à charger que celui des SUV français : son double plancher est peu pratique à mouvoir et le seuil est plus haut qu’un Peugeot 2008.

Le tarif aussi est un peu rude : 22 650 € en premier prix. Mais il y a une bonne raison à cela : la dotation de série est très fournie dès le niveau d’entrée de gamme Elégance : clim’ automatique, navigation GPS, bluetooth et freinage d’urgence automatique en ville.

Mazda MX-3

De série dès dès le niveau d’entrée de gamme Elégance : freinage d’urgence automatique en ville

Le Mazda CX-3 sera commercialisé en septembre.

Pas encore de commentaire, soyez le premier à poster !

Réagissez sur cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.