Valérie a réalisé un exploit : relier Monaco depuis Paris à bord d’une voiture électrique. Petit détail : c’était la première fois qu’elle conduisait une de ces machines. La jeune femme a donc pris place derrière le volant de la Kia Soul EV lors d’un road trip de 3 jours entre Paris et Monaco afin de rejoindre le salon des véhicules écologiques et des énergies renouvelables EVER Monaco. Valérie, jolie brunette de 45 ans, a pu dompter le crossover électrique de la marque Coréenne et apprendre à le connaître sur le bout des doigts. Après 1200 km passés à son bord, Valérie est devenue experte en matière d’appréhension du Soul EV et d’éco conduite. Elle nous livre ses impressions.

Kia Soul EV

« Avant de prendre le volant de la Kia Soul EV, j’avoue avoir eu une petite appréhension, confie Valérie. La vraie contrainte était l’autonomie : je disposais de 160 km pour faire au total 1200 km« . Premier constat : Kia a fait un choix judicieux en créant la Soul EV. En effet, elle ressemble à une voiture de tous les jours puisque c’est exactement la même que sa soeur thermique. « J’ai apprécié le fait de ne pas être obligée d’assumer aux yeux de tout le monde que je roulais en électrique« , sourit Valérie.

Kia Soul EV : un nouveau plaisir de conduire

Kia Soul EV

Deuxième constat : inutile de sortir la Kia Soul EV de son contexte. « Pas question de rouler à 140 km/h sur l’autoroute sinon on crame toute l’autonomie« . Car c’est un jeu qui s’instaure entre le conducteur et la voiture : il s’agit de ne pas dilapider l’énergie et de conduire avec doigté. « En fait, il faut beaucoup anticiper, voir si les véhicules freinent, scruter au loin la prochaine pente, le prochain virage… un véhicule électrique a le don de redonner du plaisir de conduire et également de nous obliger à nous concentrer. Franchement, pour une fois, je savais exactement quelle voiture j’avais doubler, quelle ville je venais de traverser…« . Finalement, conduire la Soul EV demande un sacré toucher de pédale ! « Il faut choisir la trajectoire idéale comme un pilote« , résume Valérie.

Comme une chasse au trésor

Mais il n’y a pas qu’au volant qu’il faut avoir l’esprit ludique. Il faut également l’avoir avant d’effectuer un trajet aussi long qu’un Paris-Monaco. Car il faut préparer son itinéraire et repérer les bornes de recharge qui se trouvent sur le chemin. « C’était un peu comme une chasse au trésor, poursuit Valérie. C’était agréable d’ailleurs de se repencher sur une carte de France, de choisir l’heure de départ et d’arrivée, de dénicher la borne placée idéalement« . D’après la conductrice de choc, on arrive généralement à une borne lorsque l’on est entre 20% et 3% de charge et il faut 25 minutes sur un une borne Corridor pour recharger à 80%. Il faut alors faire une deuxième charge qui s’arrête automatiquement à 94% pour ne pas endommager le système. En tout, il faut prévoir 40 minutes d’arrêt. Sur ce point, Valérie estime « qu’il faut être conscient des avantages et des inconvénients d’une auto électrique afin de ne pas subir la situation« .

Kia Soul EV

En arrivant au salon EVER Monaco, Valérie avait une conduite hyper fluide et s’était complètement prise au jeu de la conduite 100% électrique. « Loin d’être lisse, ce road trip en Kia Soul EV m’a tenu en éveil. La voiture électrique a une immense vertu : celle de nous redonner de bons réflexes au volant« .

 

 

 

3 COMMENTS

  1. Facilit… fécélit… ficélat… BRAVO, surtout qu’on sait que le VE n’est pas encore fait pour ce genre de trajet. Il faut attendre la nouvelle version de batterie l’an prochain… ou avoir une Tesla.

    • Bonjour Valérie,
      Je compte acheter une soul EV , j’aurai souhaité d’avoir ton itinéraire avec les bornes de recharges que tu as utilisée, est ce possible ?
      A quelle email , puis-je te contacter ?
      A+
      damien

      • Bonjour Damien,

        Merci de votre intérêt pour nos publications.

        Vous nous avez écrit concernant l’achat d’un Soul EV et du parcours emprunté entre Paris et Monaco. Nous avons d’un côté utilisé le site ChargeMap, qui est mis à jour en permanence et qui recense toutes les bornes de recharge (et la carte évolue très vite), et nous avons utilisé deux cartes d’abonnement à des bornes de recharge rapide : Sodetrel pour le réseau Corridor, et Kiwi pass qui permet d’accéder à une majeure partie des bornes.

        Nous vous conseillons de bien anticiper votre parcours, sachant que nous nous sommes arrêtés environ tous les 150 km, même si nous avons parfois fait plus (nous avions choisi des hôtels avec bornes de recharge).

        Comme nous ne sommes pas allés directement de la capitale à Monaco (nous avons fait des détours pour les photos et différents RDV), notre parcours précis n’est pas à prendre en considération. Mais avec la bonne application et les cartes d’accès aux bornes de recharge rapide cela ne devrait poser aucun problème.

        Nous savons également de plus en plus de concessionnaires Kia vont se doter de bornes rapides cette année (tous devront être équipés en fin d’année). Cela peut donc être une nouvelle piste.

        Nous restons à votre disposition pour tout renseignement complémentaire.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here