Aujourd’hui, Volvo lance la mode de la clé virtuelle baptisée Keyless. Flashback. Il y a 12 ans, j’ai acheté une voiture qui s’ouvrait, démarrait et se fermait sans clé : il suffisait que la carte main libre soit dans ma poche ou dans mon sac à mains. Un concept dont je suis fan, notamment parce que ça m’évite de farfouiller pendant 10 minutes dans mon sac à la recherche des clés de la voiture. Il est vrai que mon sac à mains est un vrai sac de filles, particulièrement en bazar… Comme me le dit souvent mon homme, »plutôt que de faire des régimes, fais le tri dans ton sac à main, ça te fera déjà perdre 3 kilos !« .

L’ère de la clé virtuelle

Bref, j’adore les cartes mains libres, dont plusieurs constructeurs ont équipé leurs véhicules ces dernières années.  C’est moderne, pratique et globalement ça fonctionne très bien. Sauf que la carte main libre sera bientôt complètement has-been : la clé virtuelle arrive !

Véritable innovation technologique, la clé virtuelle est d’ores et déjà utilisée par certains loueurs de véhicules entre particuliers, comme Drivy en France. Plus besoin de clé (clé physique ou carte main libre), c’est votre smartphone qui ouvre et démarre la voiture à laquelle il se connecte en Bluetooth. De quoi réjouir les sociétés de locations de véhicules qui n’ont plus à gérer le problème de la remise des clés : la clé virtuelle peut être envoyée directement sur un smartphone et, une fois la connexion au véhicule établie, il ne reste plus au conducteur qu’à ouvrir la portière, s’installer au volant et démarrer !

Toujours à la pointe de la technologie,  Volvo ne pouvait laisser passer un concept aussi novateur : le constructeur suédois a annoncé l’intégration  de cette technologie « keyless » à ses véhicules dès 2017. Tout en offrant bien sûr la possibilité à ses clients de continuer à utiliser une clé classique.

Afin de lever les inquiétudes (légitimes) de certains quant à la fiabilité de la clé digitale transférable en un clic d’un smartphone à un autre (piratage, droits d’accès…) et quant aux risques induits par les faibles autonomies des batteries de nos téléphones mobiles, Volvo  a lancé une phase test à grande échelle. C’est ainsi dans un premier temps la flotte de la société de location Sunfleet, propriété du constructeur suédois, qui expérimentera cette nouvelle technologie à l’aéroport de Göteborg.

Volvo espère ainsi conserver son avance technologique sur ses concurrents, notamment BMW, qui avait déjà proposé une première version de clé digitale pour sa Série 7. Le conducteur pouvait grâce à son smartphone allumer à distance le chauffage ou la climatisation de sa voiture, voire même téléguider sa voiture sans être au volant !

Il y a donc fort à parier que la clé virtuelle devrait se généraliser à de nombreux constructeurs automobiles ces prochaines années…. La révolution digitale est en marche, et plus rien ne semble pouvoir l’arrêter !