Un pneu crevé, c’est la plaie. Qui n’a pas connu des plans galères au bord de la route à cause d’un méchant clou planté dans la roue ? Heureusement, Michelin vient de dévoiler un prototype de pneu increvable baptisé Uptis (Unique Puncture-proof Tire System, système unique de pneumatique anticrevaison). Il devrait être commercialisé en 2024. 

Pneu Michelin
Mais au-delà de la sérénité que ce nouveau pneu increvable de Michelin pourra apporter aux automobilistes, c’est la planète qui va sourire car, chaque année, plus de 200 millions de pneus sont jetés.

Pneu increvable de Michelin : des atouts à tous les niveaux

Ce pneu ne manque pas d’air. Ou plutôt si : il n’en n’a pas du tout mais réussit par là-même un tour de force. Michelin, le géant mondial du pneu, a présenté cette semaine à Montréal, lors du sommet sur la mobilité durable Movin’On, un pneu sans air, supprimant ainsi tout risque de sournoise attaque de crevaison. Exit aussi les pneumatiques trop gonflées ou sous-gonflées qu’il faut régulièrement vérifier pour éviter qu’elles n’éclatent et provoquent un accident. Bye-bye également la roue de secours, ce qui permet à la fois d’économiser du poids (environ 20 kg en moyenne) et de l’espace utilisable pour embarquer des bagages …. ou des batteries.  Niveau agrément, pas d’inquiétude. « Uptis offre les mêmes caractéristiques qu’un pneu classique. Le même confort, le même lien au sol, et c’est une grande prouesse technologique », décrit Éric Vinesse, directeur de la recherche et du développement de Michelin. Mais au-delà de la sérénité que cette nouvelle technologie pourra apporter aux automobilistes, c’est la planète qui va sourire car, chaque année, plus de 200 millions de pneus sont jetés. Selon Michelin, chaque année, 20 % des pneus sont mis au rebut suite à une crevaison ou une usure irrégulière causée par une mauvaise pression.

pneu michelin

Ce prototype Uptis, qui a une apparence assez proche d’un pneu conventionnel même s’il accueille une  structure en caoutchouc composite et en verre-résine, vise plus spécifiquement les marchés de pays comme l’Inde ou la Chine où les réseaux routiers sont mal entretenus. En effet, en Chine, une crevaison apparaît en moyenne tous les 8 000 kilomètres, contre une moyenne de 80 000 kilomètres en Europe.

L’Uptis de Michelin garde encore quelques mystères. A quel prix sera-t-il vendu ? Comment se passera le remplacement de la bande de roulement ? Réponses en 2024.