Selon une récente étude, 6 Français sur 10 se rendent au travail en voiture. 63% utilisent leur auto personnelle pour aller au boulot tandis que 18% sautent dans les transports en commun. Bien évidemment, c’est tout le contraire en région parisienne. En vivant dans la capitale la mieux desservie par le métro et juste impossible pour se garer, il faudrait être fou pour circuler autrement. 9% des Français se rendent, quant à eux, au travail à pied, ce qui est excellent pour les fessiers. Ce sont les Auvergnats qui marchent le plus pour aller au bureau : j’imagine qu’ils sont bien musclés.  4% des Français enfilent le casque et partent bosser en deux-roues. Ce qui devient peu à peu un véritable cauchemar à Paris : trop de coups de filets sur les motards, de méchants radars et de PV pour moto mal garée. Seuls 2% des Français optent pour le covoiturage. Les 4% restants planchent depuis chez eux grâce au télétravail. Ce sont finalement les plus écolos et les plus efficaces puisqu’ils ne perdent aucune minute précieuse sur la route.

Etude : 6 Français sur 10 se rendent au travail en voiture

Pour ma part, je télétravaille pas mal. Et lorsque je dois me déplacer, c’est la voiture que je privilégie. J’aime écouter mes petites émissions radio (dont Brigitte Lahaie fait partie), flâner, avoir un vif sentiment de liberté… Oui, je suis définitivement une adoratrice des bornes en solo. Ségolène Royal prône le covoiturage pour aller au travail. On voit que notre ministre de l’écologie n’a jamais testé le système. Car il faut être jeune pour ça et ne pas avoir d’enfants à déposer chez la nounou ou à l’école. Attendre par tous les temps (pluie, chaleur, verglas) qu’on daigne venir nous récupérer dans un endroit sombre d’une ville ou sur un péage d’autoroute, ce n’est pas ce qu’il y a de plus confortable. Surtout quand on est une nana. Le covoiturage est un joli concept qui ne fonctionne qu’avec sa voisine de palier. Et encore. Reste à supporter ses retards et les nôtres, se humeurs, ses déboires amoureux et ses problèmes au…travail.

Autre élément qui m’irrite : les radars qui nous déplument de nos points alors que nous avons tous un besoin crucial de notre permis de conduire et donc de notre véhicule personnel. Dans le Poitou-Charentes où 80% des salariés se déplacent en voiture pour aller au travail, comment ça se passerait si on les privait de leur joli papier rose ? J’ai rencontré un gars qui m’a raconté sa vie sans permis : l’enfer sur terre.

Enfin, l’enquête menée par Randstad,  dévoile les temps de trajet. D’après l’étude, « tous modes de transport confondus, les Français mettent en moyenne 26 minutes pour se rendre au travail. » Les piétons mettent en moyenne 14 minutes, les deux-roues 19 minutes, et la voiture… 23 minutes. Malheureusement, l;es transports en commun mettent le plus de temps pour atteindre le bureau : 44 minutes… De quoi décourager les automobilistes de les prendre.