Nouvelle Citroën C4 Cactus : le SUV devenu berline

0 Lien 1

La semaine dernière, j’ai testé la championne du monde du confort en voiture : la nouvelle Citroën C4 Cactus. Car depuis la DS, c’est Citroën le best en ce domaine. Les sièges (moelleux) de la voiture du Général, l’amortissement (royal) de l’auto du grand Charles font partie de l’histoire de France. Mais on se rappelle aussi de ces générations de bambins malades en voiture après un trajet dans la GS, CX, BX, Xantia ou C6 ou C5 de papa qui tenait la route comme aucune et en remontraient aux petites GTI au premier virage. Mais ça c’était avant. Quand le système oléopneumatique des chevrons faisait la pluie, le beau temps et les nausées sur les routes françaises. Car depuis, Citroën l’a abandonné. Trop lourd, trop énergivore, trop cher.

Essai nouvelle C4 Cactus

 

Nouvelle C4 Cactus : effet tapis volant

Mais voilà t’y pas que Citroën remet ça. Le patron Carlos Tavarès l’a dit : Citroën doit à nouveau incarner le confort. Marche arrière et rebelote, donc. Et voilà t’y pas que me voilà partie pour essayer celle qui doit incarner ce renouveau du tapis volant des chevrons : la nouvelle C4-Cactus. Vous avez bien lu, c’est bien « la » et non plus « le » Cactus. L’étonnant SUV s’est transformé en berline, en supprimant les barres de toit, les air-bumps, ces coussins d’air qui ornaient ses flancs. Ses faces avant et arrière sont aussi redessinées. En changeant 90% de sa carrosserie, la berline C4 Cactus est devenue plus convenue, mais surtout, elle s’est féminisée car elle remplace la compacte C4, une berline moyenne. Ce n’est qu’un intérim en attendant qu’une vraie nouvelle C4 voit le jour. Personnellement je miserais sur un CDD de deux ans, car une marque généraliste ne peut décemment pas tenir plus longtemps sans remplacer une auto du segment qui réalise les meilleures ventes en Europe. En attendant, c’est donc ce (cette) Cactus qui sert de labo au confort retrouvé façon Citroën.

nouvelle C4 Cactus 2018

Nouvelle C4 Cactus : des suspensions à butées hydrauliques progressives

Et alors, qu’est-ce que ça donne me demanderez-vous ? Avant de vous livrer mes conclusions, un peu de technique. Le nouveau système n’a rien à voir avec le bon vieux circuit oléopneumatique et ses sphères. Il s’agit de suspensions séparées mais à butées hydrauliques progressives. Devant le rictus d’incompréhension de mes chers lecteurs j’explique : tous les amortisseurs de la terre ont une butée pour arrêter leur déplacement. La Cactus en a deux, à chaque extrémité, et grâce à leur système hydraulique, les amortisseurs sont stoppés en douceur. Compris ? En tout cas, le résultat rend l’auto encore plus confortable à l’usage qu’elle ne l’était. En revanche, le gain en matière de tenue de route n’est pas évident. En même temps, la version précédente s’en tirait déjà fort bien. La Cactus est donc plus confortable grâce à ses nouvelles butées, mais aussi grâce à de nouveaux sièges, baptisés « Advanced confort ». C’est simple, mon canapé à côté, c’est un tabouret de bar. En plus, avec leurs jolies coutures ils collent parfaitement au style de la planche de bord, distinguée comme une malle de voyage. Restent quand même quelques défauts que le nouvelle Cactus a hérité de l’ancienne : des vitres arrières qui s’entrebâillent à peine et un coffre riquiqui de 348L.

C4 cactus 2018

Moteur !

Côtés moteurs, on peut se passer du moteur essence de 110ch lorsqu’il est accouplé à la boite auto 6. Elle est loin des meilleures. En revanche, le Puretech 1.2 Turbo (toujours essence) 130ch est parfaitement recommandable, et parfaitement guidé par la boite mécanique à 6 vitesse. Ainsi équipée, la nouveau C4 Cactus devient un carrosse tout à fait honorable et à un prix canon, et même plus canon que ses cousines Megane et 308, puisqu’elle démarre à 16 950 euros pour ne pas dépasser 24 500 euros. C’est peu, même si c’est 1750 euros plus cher que la version précédente. Et pour les fans des gros air-bumps et de l’ancien look Cactus, ils peuvent faire d’excellentes affaires avec des modèles d’occasion.

Pas encore de commentaire, soyez le premier à poster !

Réagissez sur cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.