Essai nouvelle Suzuki Swift Sport : le stabilo de course japonais

0 Lien 0

Pourquoi elle, pourquoi moi ? Parce qu’aux premiers rayons de soleil je n’ai envie que de deux choses : de légèreté et de sport. Et chez Suzuki, ils sont comme moi. Leur nouvelle Swift Sport a du muscle juste ce qu’il me faut et un poids sans un gramme de trop.

Swift sport

Nouvelle Suzuki Swift Sport

Nouvelle Swift Sport : 140 ch et 8l/100 km

Pas convaincus ? Allons faire un tour sur la balance de celle qui se bat dans la catégorie poids plume où elle ne rencontre guère d’adversaires. Elle jauge 970 petits kilos et renvoie dans les filets la très longue liste des SUV patauds. Du coup, avec une masse aussi riquiqui, son moteur de 140ch prends ses aises et renvoie quant à lui, de nombreuses simili sportives au vestiaire. Même la plus petite de la bande, la 500 Abarth devient pataude à côté d’elle et accuse un surpoids de 75kg. Evidemment, le gros avantage d’un poids léger c’est que non seulement, la Swift Sport n’a pas besoin d’un très gros moteur pour vaillamment l’entraîner, mais que grâce à cette petite cylindrée, elle ne consomme qu’un tout petit 8l/100 km en conduite mouvementée et ne doit acquitter qu’un tout petit malus écolo (113 euros). Quant on vous dit que le sport c’est aussi bon pour la nature.

Nouvelle Swift Sport : une vraie sportive

Swift Sport

En route donc au volant de cette nouvelle Swift Sport et son moteur turbo de 1.4L qui succède à un modèle moins puissant de 136ch et un peu plus lourde de 80kg. Le boulot des ingénieurs japonais se ressent-il ? Contact. A bord, il faut bien avouer que la position de conduite n’est pas au top. Hormis pour celles et ceux qui adorent conduire des bus. Les autres s’y feront vite tellement le petit engin a des qualités routières. Son châssis ? Un cas d’école. Ultra équilibré, il est aussi ultra facile à prendre en mains. Son moteur ? Coupleux (250Nm) et vaillant à la fois, il ne demande qu’à prendre des tours. Evidemment, les adorateurs de la secte des « faut qu’ça fasse un joli bruit pour que j’achète » passeront leur chemin. Nous leur conseillerons de retourner à leur Clio Diesel et à leur CD de la série « bruits de F1 »à fond les ballons. Quant à nous, on s’éclate aussi, avec le son normal de la Swift et sa couleur « champion yellow ». Une couleur certes plus proche de celle d’un Stabilo que d’un citron. Mais quand on conduit l’engin, on n’en voit pas l’extérieur. On profite surtout du fameux châssis, de ses voies élargies, de sa garde au sol rabaissée par rapport à la Swift standard qui combine à merveille le maintien sur la route et le confort qui reste très acceptable. Et puis, si l’on a pas envie de cavaler dans les lacets de montagne, cette Swift dispose de suffisamment d’espace à bord pour 4 (avec des portières à l’arrière) pour ses ballades quotidiennes.

Convaincus par le Stabilo de course japonais ? Elle n’est certes pas bien moins chère que ses copines Ford Fiesta ST 140ch, ou Opel Corsa S 150ch, mais contrairement à ses dernières, c’est une vraie sportive, alors que les deux autres larrones sont des autos rapides et confortables. Des endurantes, pas des sprinteuses comme la nouvelle Swift Sport.

Pas encore de commentaire, soyez le premier à poster !

Réagissez sur cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.