J’ai essayé la berline hybride rechargeable la plus puissante jamais construite par Volvo : la nouvelle S60 Polestar Engineered. Je l’ai particulièrement appréciée parce que rien ne laisse deviner que cette auto de 4.76 m de long (taille d’une VW Passat) développe 405 chevaux qui ne demandent qu’à galoper. Physiquement, rien d’ostentatoire. Sa ligne est sobre. Seuls les connaisseurs seront magnétisés par ses étriers jaunes Brembo, ses canules d’échappement, ses ceintures de sécurité jaunes et, surtout, son logo Polestar collé à la calandre. 

Volvo S60 Polestar
Essai berline hybride rechargeable Volvo S60 Polestar _ Michel Holtz

S60 Polestar : une berline de caractère

Polestar ? Quesaco ? Il s’agit de l’ancienne antenne sportive de Volvo, qui est depuis deux ans une marque à part entière dédiée aux voitures électriques, et qui prouve qu’il va y avoir du sport. Sport et électricité président d’ailleurs à cette S60 pas comme les autres. Car ses 405 ch sont obtenus grâce à un 4 cylindres thermique de 318ch et un moteur électrique de 87ch. Résultat : un 0 à 100km/ obtenu en 4,4s. Pour encaisser cette puissance, la sage berline voit ses suspensions renforcées, ses freins modifiés et ses nombreux chevaux transmis aux quatre roues. Quant à la boite de vitesses, elle est automatique, à plusieurs modes de conduite et à 8 vitesses (pour exploiter pleinement la plage de couple et de puissance du moteur). Douce et rapide, la boite de vitesse automatique  fait le job lorsque je décide de prendre la main avec les palettes disposées à l’arrière du volant. Un seul bémol : le freinage. Evidemment, il faut retenir les 2 tonnes de cette S60 Polestar et les mâchoires Brembo peuvent souffrir quand il faut maintenir un gros rythme sur les routes sinueuses.

S60 Polestar
Polestar ? Quesaco ? Il s’agit de l’ancienne antenne sportive de Volvo, qui est depuis deux ans une marque à part entière dédiée aux voitures électriques

Dans l’habitacle de la nouvelle Volvo S60 Polestar

En me glissant derrière le volant de cette S60 Polestar qui n’existera pas en diesel mais uniquement en hybride essence (de quoi simplifier la brochure commerciale), j’ai immédiatement apprécié la sellerie en cuir Nappa d’un confort absolu. La ceinture jaune apporte un zest de bonne humeur dans un habitacle à la planche de bord surpiquée et élégante. Les 4 aérateurs sont un clin d’oeil à l’aéronautique. Et la technologie est bien présente : instrumentation 100 % numérique de 12,3 pouces pour le conducteur. Ecran central multi-média tactile en mode portrait de 9 pouces à partager. Sur cette dalle, le passager peut accéder aux réglages des sièges, de la climatisation et de la ventilation.

S60 Polestar
S60 Polestar : Ecran central multi-média tactile en mode portrait de 9 pouces à partager.

Nouvelle Volvo S60 Polestar : de l’intérêt du plug-In

Au moment de traverser un village, il m’a suffit de tourner la molette sur « Hybride » pour exploiter au mieux la batterie et faire du zéro litre au 100. Car lorsque la batterie de 11,6 kWh est régénérée à 100 % (3 heures sur une prise domestique de 16A), la berline fabriquée dans la nouvelle usine de Charlestone en Caroline du Sud (Etats-Unis) peut parcourir jusqu’à 40 km réels en mode 100% électrique. Zéro litre au 100 kilomètres. Oui, c’est l’Amérique !

Coffre
Un coffre de 390 litres

Bilan essai V60 Polestar

Cette drôle d’autos, pleine de chevaux et au tempérament Allemand plus que Suédois, va-t-elle pouvoir satisfaire la difficile clientèle des amateurs de berlines puissantes qui, pour le moment se tourne plutôt vers des Mercedes AMG, des BMW M ou des Audi RS ? Ce n’est pas impossible. Car cette nouvelle Volvo S60 coche presque toutes les cases de la berline puissante et  sportive. Son moteur est ultra réactif, et plutôt économe avec une moyenne de 9L/100km. En plus, son moteur électrique permet de faire de petits déplacements en silence.  Le châssis est à la hauteur, comme le moteur. Le seul petit bémol concerne son freinage un rien trop léger. Mais ce tout petit défaut est largement compensé par le prix de l’engin, affiché à 67 600 euros. C’est cher, mais sa plus proche concurrente, la Mercedes C63 AMG, s’affiche à 72 300 euros.

A savoir

3 heures pour recharger à 100% la batterie

Autonomie électrique de 40 km

En 2025 une Volvo sur 2 sera 100% électrique

–> Tous mes essais Volvo ici

Michel Holtz