Essai Citroën DS5 Blue HDI Be Chic

0 Lien 0

Style particulier, efficacité améliorée. C’est ainsi que je pourrais définir ma Citroën DS5 Blue HDI Be Chic à l’essai.

Une nouvelle boite auto, de nouvelles suspensions et surtout un nouveau moteur. Autant d’ingrédients qui transforment une DS5 perfectible en voiture (presque) irrésistible.

Essai Citroën DS5 Blue HDI Be Chic

Essai Citroën DS5 Blue HDI Be Chic

Essai Citroën DS5 Blue HDI Be Chic

Impossible de l’ignorer. Son style particulier décore nos routes depuis trois ans déjà. Mais au-delà de ses lignes baroques, la Citroën DS5 essuyait jusqu’ici quelques reproches que les ingénieurs maison ont tenté de corriger. Sa boite auto perfectible, son confort et, surtout, un moteur diesel gros émetteur de C02 et plus glouton que ses concurrents désavantageait le vaisseau. Pari réussi ? Aux deux tiers au moins.

Essai Citroën DS5 Blue HDI Be Chic

Côté moteur, le diesel de 2L HDI de 163 ch cède sa place. Sur la même base, le Blue HDI de même cylindrée développe dorénavant 181ch.  Si sa puissance grimpe un peu, son couple s’améliore beaucoup, passant de 340 Nm à 400 Nm. Mais le changement le plus spectaculaire se niche dans les émissions de C02 puisqu’ils passent de 154 /km à 114g en version boite automatique. Résultat : un bonus-malus neutre, en lieu et place d’une pénalisation de 1 600 euros. Un gain à l’achat qui se double d’un gain à la pompe puisque le nouveau bloc consomme moins que son prédécesseur. Ce nouveau moteur est accouplé à une nouvelle boite automatique qui, si elle n’est pas à double embrayage comme les bons élèves du genre, fait largement oublier son ancêtre. Elle enchaine les rapports pile poil au bon moment et rétrograde quand il faut. En mode manuel, le conducteur peut se permettre de faire rougir le compte-tours sans qu’elle ne reprenne la main précocément pour malmener une DS5 mieux campée sur la route que la première version. Une bonne tenue assurée par un changement d’amortisseurs qui améliore aussi le confort de l’engin. Mais cette DS5 n’est pas tout à fait une Citroën. Elle n’a pas le touché de route qu’offre les suspensions historiques et hydropneumatiques de la marque dont il faudra vraisemblablement faire définitivement le deuil. Reste un style contrarié et inimitable, ainsi qu’un prix somme toute raisonnable. Deux caractéristiques très Citroën.

Pour consommer moins, la Citroën DS5 hybride diesel vous attend. Pour relire mon essai, c’est par ici.

 Citroën DS5 Blue HDI Be Chic en chiffres

37 000 €

Moteur : 4 cylindres en ligne,

turbo-diesel

181 ch à 5 800 tr/mn

240 Nm à 3 750 tr/mn

Vitesse maxi : 220 km/h

0 à 100 km/h : 9,2 s

Cycle mixte : 4,4 l/100 km

CO2 : 114 g/km (bonus-malus neutre)

Poids : 1 540 kg

Pas encore de commentaire, soyez le premier à poster !

Réagissez sur cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.