Ce dimanche, l’école de pilotage CD Sport m’a proposé un stage de pilotage à bord d’une monoplace de course sur le beau circuit de la Ferté Gaucher. Comment refuser de prendre le (petit) volant d’une Formule Renault 2000 ? Un engin de 200 ch qui pèse 450 kg et dispose d’un grip phénoménal. Une fois la combi enfilée, je me suis glissée dans le mince baquet. Je me suis retrouvée au ras du sol et quasi allongée (la position est étonnante !), les jambes et les pieds quasi collés et tendus devant moi.

CD SPORT pilotage
Peu de place à bord de la Formule Renault 2000 !

Mon coeur s’est mis à battre comme un dératé. Les pédales sont très rapprochées et le frein ne s’enfonce que de quelques centimètres (1 ou 2, pas plus). Et pour élancer cette Formule Renault 2.0 d’une conception similaire à celle d’une Formule 1, il faut savoir doser le régime au niveau de l’accélérateur pour très doucement retirer son pied de l’embrayage. Puis il n’y a plus rien à faire à part mettre son pied gauche sur une minuscule cale et changer les vitesses au volant.

CD SPORT 4

Autour de moi, il y avait des hommes de presque 1.90m qui voulaient piloter la bête. Franchement, ce n’est pas la taille idéale. Il vaut mieux mesurer moins d’1.90m et peser moins de 80 kg pour rentrer dans une monoplace de ce genre. J’ai repensé à Sébastien Loeb derrière lequel j’étais montée il y a 2 ans sur ce même circuit de la Ferté Gaucher et qui, lui, ne mesure qu’1.71 m !

Loeb
Derrière Sébastien Loeb sur le circuit de la Ferté Gaucher. Un moment inoubliale !

Premier tour de piste : je m’acclimate à la position semi allongée et à la vue à 1 mètre du sol. Je regarde les grosses roues qui m’encadrent tourner au lieu de porter le regard loin devant. Je monte à peine à 3000 tours : j’observe comment la monoplace réagit, comment elle aborde les virages, comment ma propulsion accélère.

Deuxième tour de piste : je commence à mieux tolérer la sensation de vitesse. Je monte à 4000 tours dans la ligne droite.

A partir du 3ème tour de circuit, je mets du rythme et monte à 5 500 tours dans la ligne droite. Je suis presqu’au bout de mes capacités : les virages défilent assez vite pour moi. Je pourrais en faire sans doute plus, mais sans garantie de m’en sortir à tous les coups. Je reste très concentrée et vigilante malgré la confiance qui me gagne et ma Formule Renault qui ne demande qu’à gâter la piste. Lors du dernier tour, j’ai senti que je prenais plus vite les virages et que je freinais plus fort car je commençais à avoir les abdominaux qui travaillaient.

Ce qui m’a scotché dans la Formule Renault 2.0 :
– La position quasi allongée au ras du sol (la perception de la piste et de la vitesse est du coup très différente)
– Le bruit évidemment de l’engin
– Le grip phénoménal de la bête de 200 ch qui ne pèse que 450 kg

Chacun a droit à un debrief entre les sessions. Pour ma part, j'ai mis du rythme et j'aurais pu mettre les freins un peu plus tard encore...
Chacun a droit à un debrief entre les sessions. Pour ma part, j’ai mis du rythme et j’aurais pu mettre les freins un peu plus tard encore…

Déroulement du stage de CD SPORT

Cela fait déjà 20 ans que CD SPORT propose des stages de pilotage. Après un debrief de 45 minutes pour nous apprendre (ou réapprendre) des clefs essentielles du pilotage (freinage dégressif, point de corde, accélérations roues droites, signification des drapeaux…), on nous prête combinaisons, casques et gants. Après un bon café-brioches, on prend place dans une des 10 monoplaces sur le circuit.

CD SPORT
Debrief dans la bonne ambiance avec le pilote et moniteur Laurent Cazenave

J’ai rencontré Sylvie, une pimpante femme, prête à en découdre avec la Formule 2000. « J’adore la vitesse, j’ai déjà piloté des supercars mais jamais de Mono. C’est mon chéri qui m’a offert ce stage avec CD SPORT pour fêter mes 40 ans« .

CD SPORT
Sylvie a reçu un stage de pilotage avec CD SPORT en guise de cadeau d’anniversaire

Pendant que la belle prenait place dans sa Formule 2.0, Mickaël, motard, rongeait un peu son frein : « C’est vrai que ça me donne sacrément envie ! Pas grave, je suis content de l’accompagner et je me rattraperai« , sourit le galant jeune homme. Très enthousiaste, la jolie blonde a passé une journée pleine d’adrénaline au volant de cette auto très sportive qui n’accepte aucune erreur de pilotage. « J’ai eu du mal le matin avec les palettes. Mais l’après-midi, tout est rentré dans l’ordre et j’ai bien progressé« , confie Sylvie, heureuse et épanouie.

CD SPORT
Mickaël a cédé sa place à sa chérie. Ca change !

A qui je conseille le stage en monoplace de CD SPORT

A toutes celles et ceux qui ont l’habitude de rouler sur circuit en Supercar et/ou en kart et qui n’ont absolument pas peur de la vitesse (et qui n’ont mal nulle part, surtout pas au dos). Car sur le circuit, ça déchire !

Cependant, CD SPORT accueille beaucoup de novices. Ils savent les gérer, leur donner confiance, et leur apprendre à piloter.