Elle fait un demi tour sur elle-même et se gare dans un mouchoir de poche. La Smart Fortwo troisième génération reste une redoutable citadine. Pour s’assurer une place au soleil dans l’univers des petites autos, la nouvelle Smart Fortwo partage 60 % de ses composants  avec la dernière Twingo.

Mais attention. Une Smart reste une Smart. Même avec une base mécanique commune avec celle de la Twingo, la Fortwo conserve cette touche d’exclusivité qui a fondé le succès de ses devancières. Il y a pas moins de quarante combinaisons de couleurs possibles. La nouvelle plateforme ajoute 10 centimètres à sa largeur, ce qui lui procure une meilleure assise et augmente accessoirement le volume du coffre qui atteint maintenant 260 litres, soit un gain de 40 litres. En revanche, la longueur de cette deux-places reste figée à 2,69 m. Grâce à cela j’ai ressenti une maniabilité hors pair et une légèreté incroyable pour me garer : la Smart Fortwo rentre dans un trou de souris s’il faut.

Ce qui m’a plu, c’est qu’elle reste de petite taille mais que son standing a pris en grade. Comme elle est un peu plus large, les passagers se sentent mieux. Je me suis retrouvée  face à un grand tachymètre circulaire très sympa et une planche de bord revêtue d’un tissu à mailles larges. Les finitions supérieures reçoivent un toit panoramique, un compte-tours et des sièges partiellement revêtus de similicuir. Pour le système multimédia, il faut utiliser soit un smartphone soit une tablette.

Texte : Joëlle