Ma passion pour les clignotants

1 Lien 0

Dire qu’au début de l’automobile (années 30), on indiquait où l’on tournait en tendant sa petite main. Heureusement que les clignotants ont été inventés : c’est plus pratique (On ne se gèle plus les doigts en plein hiver) et surtout beaucoup plus repérable qu’une main tendue hors de l’habitacle. Et puis, les clignotants permettent aux gens dotés d’une mauvaise vue comme moi le myope de service, d’y voir plus clair. S’ils sont pratiques, ils sont aussi à l’avant-garde de ce qui se fait en matière d’éclairage. Pas vraiment dépassés les clignotants. 

Je l’avoue, j’ai une grande passion pour les clignotants. C’est en essayant l’infini Q60 avec charlotte, qu’elle a eu l’idée de me demander un papier dessus : « T’es un psychopathe du clignotant Yanis, tu devrais écrire un article dessus. » Défi relevé !

Petite histoire du clignotant

Dans les années 30, on sortait la main de l’habitacle pour indiquer si l’on tournait à droite ou à gauche. Ensuite, les flèches de direction à l’arrière sont devenues obligatoires en 1950 en France (mais elles se cassaient facilement). En 1960, tout le monde a remplacé ce système peu fiable par les ampoules que l’on connaît actuellement. A la fin des années 80, le clignotant à LEDs a fait son apparition.

Fini le temps des ampoules et des gros blocs feux tout carrés et sans forme. Maintenant, l’éclairage compte autant que les lignes de la voiture ou la qualité intérieure. Tout est fait pour séduire le client et c’est avec cette signature visuelle que le coup de foudre opère.

Et oui. Il suffit parfois d’un petit coup de clignotants pour succomber.

Aujourd’hui, trois types de clignotants se côtoient :

  • Les clignotants avec simple ampoule : un peu bas de gamme mais efficaces. Ils perdent néanmoins de leur éclat au fil de leur utilisation ou des années, surtout à l’arrière où il passent d’une couleur jaune foncé à un jaune très clair au fur et a mesure que le temps passe.
  • Le clignotants à LED : lui, il est partout. Parfois sur les clignotants avant ou/et arrière, on le trouve surtout dans les rappels de clignotants placés dans les rétroviseurs extérieurs. Un bandeau de LED, c’est toujours agréable à regarder après tout.

Clignotants à défilement de la Golf 7

  • Le clignotant à défilement : il est à la mode. On le retrouve sur beaucoup de voitures haut de gamme ou qui se veulent haut de gamme. En plus d’être à la mode, c’est joli à regarder. Si pour l’instant, ce n’est qu’un dessin simple – la plupart du temps, une ligne de LED placée à l’horizontal – leurs dessins vont évoluer dans quelques années, à n’en pas douter.

Petit plongeon dans le futur

The Swarm par Audi

Ca peut paraître exagéré, mais je trouve que les clignotants donnent souvent de la personnalité à une voiture. Ils ont tendance à la faire monter en gamme, à la poser sur la route, à la rendre agressive et j’en passe. Bref, les clignotants, c’est un peu comme nos cils. Ils nous protègent – enfin pour les clignotants, ils avertissent – et rajoutent de l’émotion au regard , ou plutôt aux phares.

Texte : Yanis Darras

1 Comment
  • Batterie
    juillet 12, 2017

    Je suis très intéressée par votre sujet. Le clignotant peut être conçue à la mode, moi j’ai mis une décoration LED en bleu sur ceux de ma voiture bleue ; il faut tout simplement avoir une batterie de bonne qualité. Merci de votre partage

Réagissez sur cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.