Ma vie de couple, cette bérézina

0 Lien 0

Je ne fais plus le ménage. Plus de nettoyage. Je laisse tout en friche, à l’abandon. Le week-end, je m’abandonne. Je préfère m’occuper de moi. Aller chez le coiffeur, me limer les ongles des pieds plutôt que de le regarder, plutôt que de m’occuper de son corps. Tout ça malgré ses appels au secours dont je me moque. Perfide que je suis devenue avec lui. Avec le temps. Léo Ferré a bien raison.

femme voiture 3

Je le regarde moins. Je ne le trouve plus à mon goût. Et je ne culpabilise même pas.

J’aimerais bien qu’il soit plus looké.

Qu’il en jette dans la rue.

Au lieu de ça, désormais il est contesté. Une façon, certes, d’être constaté.

Mais ça ne me suffit pas. Ca ne me suffit plus.

femme voiture 4

Je me demande bien ce que je lui ai trouvé il y a 6 ans quand avec lui je suis tombée nez à nez. Notre coup de foudre avait eu lieu dans une ruelle. Je m’étais retournée sur lui. Il portait une pancarte : « A vendre ». Il était vêtu de noir. Un joli noir scintillant. J’ai tout de suite aimé son style, son charisme. Je me disais qu’on pourrait faire une belle et longue route ensemble. Aujourd’hui me voilà bien ingrate : il remplit à merveille son rôle. Quand il m’emmène en ballade, je n’ai jamais mal au dos. Sécurisant, il m’a toujours protégé des accidents. Un petit côté body garde que je ne supporte plus vraiment.

femme voiture 2

Ce que j’aimerais aujourd’hui, c’est me sentir vivante avec lui. Retrouver l’osmose, le premier frisson. J’aimerais qu’il me surprenne à nouveau.

Oui, je crois qu’en ce moment, je l’aime moins mon carrosse.

 

 

 

Pas encore de commentaire, soyez le premier à poster !

Réagissez sur cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.