La voiture n’est autre que le prolongement de notre salon. On s’y sent chez soi, comme à la maison. Alors lorsque l’on s’approche trop près de notre bulle, attention les dégâts. Le stress, la pression, les coups de sang peuvent facilement monter. D’ailleurs, avec la grève des transports, la « rage au volant » s’empare de plus en plus des automobilistes. Les scènes violentes se multiplient suite à de simples refus de priorités ou au moment de trouver une place de parking pour se garer. Les chiffres le prouvent : il y a une montée en puissance de l’agressivité au volant, notamment dans Paris où 6 morts en cinq ans ont été enregistrés suite à des bagarres sur la route.

Homme / Femme : pas le même combat face au stress en voiture

Le rapport au risque n’est pas le même selon que l’on est un homme ou une femme. Les filles gèrent clairement mieux le stress au volant. Elles font preuve de beaucoup plus de patience. Un exemple : quand elles se trouvent à 20 mètres d’un feu qui vient de passer à l’orange, elles ont tendance à penser à s’arrêter, alors que les hommes, eux, se disent qu’ils vont quand même essayer de passer. La femme a donc un rôle de modérateur dans l’habitacle. Une différence de comportement qui s’explique par la symbolique de la voiture. Pour un homme, une auto est un jouet qui lui donne un statut et une identité. C’est clairement, pour nombre d’entre eux, le prolongement de leur virilité. Pour une fille, conduire ne recèle aucun enjeu de fierté. Elles entretiennent un rapport plus distancié avec la voiture et donc plus rationnel.

6 astuces pour rester zen au volant

Voici quelques conseils pour ne pas céder à votre double maléfique lorsque vous conduisez. A noter, au passage, que c’est seulement vers l’âge de 42 ans que l’on devient plus raisonnable et raisonné au volant. Comme si l’on relativisait enfin et que la sagesse au volant se faisait jour.

  • Penser à bien respirer. Conduire est un acte exigeant qui demande concentration et relâchement. La respiration est notre outil anti-stress de base, disponible à tout moment. L’amplitude des mouvements respiratoires exerce un massage des organes abdominaux et favorise la détente neuromusculaire ainsi que l’oxygénation du cerveau. Expirer lentement par la bouche en rentrant progressivement le ventre. Plus longue est l’expiration, meilleure sera la détente.
  • Disposer sur le tableau de bord la photo d’un être cher (enfant, compagne, parents…) pour se ressourcer en cas de difficulté.
  • Mettre, près du levier de vitesse, un objet fétiche. Tel un doudou, en le touchant, on reste ainsi en contact avec celui ou celle qui nous l’a offert.
  • Passer ses musiques préférées pour recréer une ambiance cocon.
  • Penser à parfumer l’habitacle de votre auto. Ca donne une sensation de bien-être. 
  • En cas de stress très puissant ou d’amaxophobie (lire mon article ici), différentes thérapies peuvent vous aider à lutter contre l’angoisse comme l’hypnose ou les thérapies cognitives comportementales.