Quand Mac Lesggy, l’animateur et producteur de E=M6, m’a proposé de me confronter à lui pour savoir qui de l’homme ou de la femme possédait un meilleur sens de l’orientation, je ne me suis pas démontée. Pourtant, je sais très bien que je suis une très mauvaise copilote et que sans GPS, je me perds systématiquement. Mon esprit a ceci de particulier qu’il est aventurier et vagabond. Je dois trouver cela assez plaisant finalement de flâner et de découvrir des lieux grâce à mon sens de l’orientation absent. Si les pigeons ont un GPS interne très puissant, je me demande bien où est passé le mien : je perds très souvent ma voiture dans les parkings.

E=M6

Sens de l’orientation : il est temps de dépasser les différences homme-femme

Mac Lesggy m’a embarquée à la ferme de Gally (78) pour comparer notre sens de l’orientation dans un labyrinthe de blé. Je ne peux vous dire pour l’instant qui a gagné car l’émission E=M6 vous le contera à la rentrée (patience !). Mais je peux vous assurer que le résultat est amusant. Juste une piste : il est temps de dépasser les différences homme-femme en matière de sens de l’orientation.

Sens orientation homme femme

Certains disent que le sens de l’orientation est un réflexe archaïque remontant à la préhistoire : pour la survie de la horde, les hommes partaient chasser loin et retrouvaient leur chemin. Ils devaient donc pouvoir s’orienter dans l’espace de manière très abstraite. Alors que les femmes restaient autour de la grotte pour garder les petits. Elles auraient donc développé un sens de l’orientation basé sur la reconnaissance de repères identifiés : le buisson de baies, le point d’eau…

E=M6 sens orientation

Mac Lesggy m’a beaucoup rassuré sur ma condition de femme.

CharlotteAuVolant est prête à devenir copilote sur un rallye.