Les habitudes commencent à être bien ancrées et le réflexe Internet bien installé. Aujourd’hui, lorsque l’on veut changer les pneus de son auto, on a tendance à allumer son ordinateur plutôt que de se précipiter chez son garagiste. De nombreux sites ont pignon sur Web, mais c’est au moment de passer commande de ses nouvelles gommes que la galère commence. Comment monter des pneus quand on n’est pas une Mecagirl capable de les changer en 7 secondes, et que le camion de livraison s’éloigne, nous laissant quatre magnifiques caoutchoucs scientifiquement sculptés ?

Popgom : le tout en un

Évidemment, la plupart des plateformes travaillent avec des centres capables de régler le problème. Mais la multiplication des factures et des règlements rebute tout le monde. Au final, le pneu est bien plus cher que le tarif affiché, comme un vol low cost chargé de taxes. Sauf pour les clients de Popgom. Ce site qui a pignon sur rue depuis 8 ans dans une myriade de pays différents propose une idée tellement simple que l’on se demande pourquoi tout le monde ne l’applique pas : le tout en un. Une seule facture et un seul règlement. On choisit ses pneus et si l’on souhaite les faire monter, on règle le tout, directement en ligne. Ne reste plus alors qu’à se déplacer vers le centre agrée le plus proche de chez soi, et le tour est joué. On sert la main du monteur et on repart sans rien lui devoir.

Des pneus pas chers sur Popgom

Popgom
Trouve des pneus Bridgestone par chers sur Popgom

Pour autant, si Popgom propose du clé en mains, il n’en est pas moins un site ultra complet ou toutes les marques premium sont présentes, et notamment Bridgestone. On pourra indifféremment chausser sa Ferrari ou sa Dacia, selon ses goûts, et très accessoirement, son budget. Mais on pourra tout aussi bien attaquer la neige avec des pneus hiver (à éviter en Ferrari), qu’éviter les crevaisons avec les run-flats disponibles. Évidemment, ces milliers de modèles disponibles le sont à des tarifs bien inférieurs à ceux que propose la distribution traditionnelle. Histoire de faire quelques économies lorsque l’on vient de se ruiner en s’offrant un bolide rouge italien.

Article sponsorisé

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here