Le soleil est revenu (youhouuuu) ! Et qui dit soleil, pour moi, dit vacances… (J-7…)

Alors, pour les longs trajets en voiture avant d’atteindre la mer, je vous ai préparé une petite sélection littéraire de l’été. Pas les nouveautés, non. Les IN-CON-TOUR-NABLES.

Rien ne sert de courir, il faut lire à point. Pas la peine de lire un truc récent si vous trouvez mieux dans l’ancien. Moi, je vous ai fait la sélection des livres que j’aimerai relire si je devais arracher en vitesse quelques livres de ma bibliothèques avant de partir à Honolulu (ok, Gandia, mais ça le fait tout de suite moins…)

Une petite sélection bien sympathique, histoire de faire passer le temps, surtout sur les tronçons d’autoroute où la seule radio que l’on capte fait crhsssit*#shhhhjstsx !

J’en ai mis pour tous les goûts, histoire de vous donner de quoi vous cultiver tout en passant du bon temps sur la route du soleil.

Mais je vous préviens tout de suite, ma sélection ne comporte que des livres faciles à lire ! Parce que je vous vois venir… si je vous sélectionne un Kant ou un autre truc impossible à lire, vous allez me sortir l’excuse du « j’ai rien compris » pour justifier le fait que vous avez préféré à la place écouter  un CD de Britney Spears pendant le voyage. Tout de suite, si vous avez du bon et du facile en face de vous, ça devient un peu plus tâche de privilégier Christina Aguilera… je me trompe ?

C’est pourquoi je ne vous recommande que des super bon bouquins de la mort qui tue que vous pouvez comprendre sans l’aide d’un dictionnaire. Et peut-être même que vous allez aimer ça…

1ère proposition : un livre pour les grands et pour les enfants

Messieurs les enfants - PennacOn commence doucement, avec un livre de Daniel Pennac qui pourra, au choix, soit être lu par vous, soit pas vos enfants.

Il s’intitule « Messieurs les enfants » et c’est une véritable perle !

J’ai découvert ce livre il y a quelques années déjà, mais, très bon signe, l’amie à qui je l’avais offert à l’époque me l’a offert en retour quelques années plus tard pour un anniversaire ! Preuve qu’il a déjà fait son petit effet.

De quoi ça parle ?

« Vous vous réveillez un matin transformé en adulte. Complètement affolé, vous vous précipitez dans la chambre de vos parents. Ils ont été transformés en enfants. ». C’est le sujet de la rédaction que Joseph, Igor et Nourdine ont reçu en punition par leur professeur de français. Sujet laissant toute sa place à l’imagination… sauf que le lendemain matin, en se réveillant, les 3 comparses sont vraiment devenus adultes et que leurs parents sont vraiment devenus enfants.

Cocasse, décalé, tendre, ce livre est une pure merveille, à la hauteur de l’œuvre de Pennac.

2ème proposition : avis aux amateurs de polars

Hors de moiPour sortir un peu des sentiers battus (Maxime Chattam, Harlan Cobn, Mary Higgins Clarck…), j’ai choisi de vous proposer un bouquin qui m’a fait passer quelques nuits blanches, tellement il m’a scotchée : « Hors de moi » de Didier Van Cauwelaert.

Vous avez peut-être déjà vu le film « Sans Identité », avec Liam Neeson et Diane Kruger ? Et bien c’est une adaptation, pas trop mal ajustée, de ce remarquable roman.

Après un accident de voiture et un coma, Martin Harris sort de l’hôpital. Arrivé chez lui, il trouve son appartement occupé par un autre homme, qui prétend lui-même être le vrai Martin Harris. Complètement perdu, il se raccroche à tous les gens susceptibles de confondre l’usurpateur. Le verdict est implacable. Il n’est pas Martin Harris, c’est l’autre.

Est-il devenu fou ? A-t-il raison et tout le monde conspire contre lui ? C’est ce qu’il lui faudra comprendre…

Le roman nous happe complètement dans sa course folle pour la vérité. On en perd presque haleine !

3ème proposition : s’évader avec un roman de science-fiction

FondationSi on en croit le Prix Hugo 1966, la série de romans le Cycle de Fondation est la meilleure série de science-fiction/fantasy de tous les temps. Rien que ça ! Et amplement mérité !

Une série qui illustre parfaitement le génie d’Isaac Asimov.  Je suis sûre que vous connaissez Asimov. Mais siiii, l’auteur des nouvelles sur les robots ! Celui qui a inventé le terme de « robotique » ! C’est de ses ouvrages qu’ont été faits l’excellent film « L’homme bicentenaire », avec Robin Williams, et le un peu moins bon I-Robot, avec Will Smith… Un maitre du genre, je vous dis !

Et le Cycle de Fondation en illustre toute la quintessence (je me transcende, non ?) !

L’histoire  se déroule environ 22 000 ans dans le futur de l’Humanité, qui s’est répandue dans toute la Galaxie, occupant 25 millions de planètes. C’est dans ce cadre que Hari Seldon invente la psychohistoire, une science consistant à déterminer l’avenir de l’humanité à partir de l’analyse de masses de population gigantesques. En quelques mots : les probabilités appliquées au futur de l’histoire humaine…  Il s’aperçoit alors que l’humanité court à sa perte et va traverser une période de barbarie d’au moins 30 000 ans…Rien ne peut inverser le cours de l’histoire, seule la durée de cette période « noire » peut être réduite. Il met alors en place le plan Seldon, qui prévoit la création d’une Fondation de sages dont l’existence aura pour vocation de ramener les jours heureux via l’archivage des connaissances humaines. Mais ce plan est basé sur la psychohistoire, c’est-à-dire l’étude de l’avenir à partir des grandes masses humaines… mais rien ne peut prévenir l’action d’un individu isolé, qui à lui seul peut faire s’effondrer les efforts mis en œuvre par la Fondation…

4ème proposition : le roman historique

La parole perduePour ceux qui au contraire recherchent des histoires ancrées dans la réalité, je leur conseille un roman historique tendre et émouvant : « La Parole Perdue » de Frédéric Lenoir et Violette Cabesos.

Johanna est une archéologue spécialisée dans le moyen-âge et qui a établi un camp de fouilles Vézelay, où elle vit désormais avec sa fille de 5 ans, Romane. Lorsque Romane tombe malade et revit chaque nuit la catastrophe de Pompéi (+79) alors que dans le même temps  un autre archéologue est tué à Pompéi, Johanna mène l’enquête.

Pour les fans de l’antiquité, ce livre retrace les quelques jours avant la catastrophe de Pompéi avec un réalisme couplé d’un romantisme de toute beauté.  Une histoire d’amour entre une jeune esclave chrétienne et son maitre romain polythéiste sur fond de naissance et premières persécutions du christianisme à Rome… A couper le souffle !

5ème proposition : le livre improbable qui déchire ! A ne louper sous aucun prétexte !!!

le vieuxIl n’entre dans aucune case, il ne ressemble à rien, mais il vaut de l’or : j’ai nommé le roman suédois « Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire » de Jonas Jonasson.

Allan s’apprête à fêter son centième anniversaire avec, pour l’occasion, tout le gratin local qui a prévu de lui rendre visite à la maison de retraite. Ce n’est pas tous les jours qu’on fête un tel événement dans le coin !Mais pris d’un coup de folie, vêtu de son pyjama et de ses chaussons, Alan prend la tangente.  S’ensuit alors une course folle à travers la Suède, pour échapper au gratin qui cherche à le récupérer pour lui fêter son anniversaire à tout prix  – on ne fait pas déplacer un maire pour rien ! – ainsi qu’à une bande de mafieux à qui Allan a volé quelques centaines de billets verts à la gare… Jubilatoire !

Lisez-le sans plus tarder, c’est le meilleur livre que j’ai lu l’an dernier, une vraie petite pépite ! Complètement fou, tellement bon !

Et sinon, bon voyage !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here