K-City a cette particularité d’être la plus grande ville jamais construite conçue uniquement pour tester les voitures autonomes dans un environnement réel. En Corée du Sud, non loin de Séoul, cette étonnante cité artificielle a été inaugurée par la Korea Transportation Safety Authority (KOTSA), l’autorité en charge des transports du pays. Il existe déjà une autre ville aux Etats-Unis qui est le pendant américain de K-City :  Mcity. Mais qui est trois fois plus petite car située sur le campus de l’université du Michigan. Tous ces efforts soulignent la volonté de la Corée du Sud de devenir un chef de file de l’innovation autonome.

voiture autonome

A K-City, la voiture autonome est reine

Dans la ville Coréenne K-City de 320 hectares, la voiture autonome est reine. Dans cette gigantesque citée, on retrouve les éléments d’une vraie ville : des bâtiments, des routes, des croisement, des places de stationnements… Au total, 35 conditions de circulation sont reproduites telles que des barrières de péage, tunnels, intersections, chantiers de construction, passages à niveau, nids-de-poule, rues étroites, pistes cyclables et autres passages pour piétons.

voiture autonome

K-City : une ville à 17 millions de dollars

De nombreuses entreprises sud-coréennes comptent tester leurs recherches et comparer leurs services à K-City. Hyundai-Kia qui sont à l’offensive sur les voitures autonomes électriques et à hydrogène, Samsung, SK Telecom et Naver, un portail web. Le coût total de K-City est estimé à environ 17 millions de dollars. Samsung va déployer le réseau 5G, 4G et V2X, le fameux Vehicle-to-Everything mis au point par Bosch et qui permet la communication des véhicules entre eux.

–> Lire essai Hyundai NEXO

Hyundai-Kia, à l’offensive sur la voiture autonome

Hyundai-Kia, le boss en Corée, va bien sûr profiter des infrastructures de K-City. Le constructeur veut développer et commercialiser des véhicules autonomes le plus rapidement possible en y intégrant notamment la technologie de la start-up américaine « la plus branchée d’amérique », Aurora. Les Hyundai nouvelle génération pourraient voir le jour en 2021. Le but de cette association : développer et commercialiser des modèles autonomes de niveau 4 (fonctionnant sans intervention ni supervision humaine dans certaines conditions) d’ici à 2021 dans le monde entier en y intégrant les technologies de conduite autonome d’Aurora.  Hyundai a confié que le premier modèle test à voir le jour sur ce projet commun sera un véhicule électrique de nouvelle génération alimenté à l’hydrogène qui fera ses débuts officiels au CES Las Vegas 2018 du 9 au 12 janvier.

voiture autonome

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here