Les pneus, c’est comme la mode : il y a des collections printemps été et automne-hiver. Au top des défilés, Bridgestone lance déjà sa collection hiver 2016 avec le beau et grand Driveguard winter.

Driveguard

Trois bonnes choses au programme :
1- La garantie de ne pas avoir à changer son pneu grâce à une nouvelle gomme qui permet de rouler à plat.
2- La meilleure adhérence (toutes marques de pneu confondues) sur chaussée humide ainsi qu’une tenue exceptionnelle sur neige et glace.
3- Un run flat démocratique puisqu’il s’adapte à tous les véhicules, à condition simplement qu’il soit équipé de capteurs de pression. (Une formalité, puisque ce système sera obligatoire sur toutes les voitures d’ici l’année prochaine).

Bridgestone
la bande de roulement du DriveGuard Winter reprend le dessin du Blizzak LM001 lancé au début de l’année 2014 et qui permet une bonne évacuation de l’eau ainsi qu’un mélange de gomme favorisant l’adhérence sur sol humide.

Pourquoi ne pas garder les mêmes pneus à toutes les saisons ? Parce qu’en hiver, sous la pluie ou la neige, les gommes estivales sont moins à l’aise. Quand il fait moins de 7 degrés, elles deviennent dures comme du bois. A l’inverse des versions winter du Driveguard. Les frimas, la neige c’est leur dada. Je pense à tous les automobilistes et plus particulièrement à toutes les femmes qui n’auront plus besoin de descendre de leur carrosse ni de mettre un genou dans la gadoue pour changer de roue. Grâce au Driveguard, on peut continuer son bonhomme de chemin, à 80km/h maximum, jusqu’au garage le plus proche.

Démocratique, le Driveguard se monte sur n’importe quel véhicule, contrairement aux autres marques de pneus qui ne veulent s’afficher que sur des voitures premium. Comme je le disais plus haut, il n’y a qu’une condition à remplir : la voiture qui les accueille doit être équipée de capteurs de pression ( Système obligatoire sur toutes les voitures d’ici l’année prochaine).

Bridgestone Driveguard
Le pneu Driveguard permet de ne pas se retrouver en jupe au bord d’une route, une manivelle à la main (heu, à quoi ça sert au fait ça ?)

Dernière bonne nouvelle pour la route : il suffit de jeter un œil sur les tarifs (tableau) pour s’apercevoir que les driveguard winter sont à peine plus chers que des pneus standards été. Et presque au même prix que des pneus hiver classique.

En partenariat avec Bridgestone

Prix Driveguard winter

2 COMMENTS

  1. Pas fana DU TOUT de la mode des pneus hiver …. Cela fait 30 ans que je roule été comme hiver avec des pneus « été » sans le moindre problème. Certes, j’habite le sud ouest et il ne neige pas souvent … Et quand il neige, une fois tous les 10 ans, tout est bloqué pendant 24h parce qu’il n’y a pas de sableuse… On reste chez nous.
    Tu vas me dire  » oui mais sous la pluie c’est vachement plus mieux….  »
    Peut- etre, mais je n’en ressens pas le besoin. Je roule aux limitations de vitesse, j’anticipe beaucoup, j’ai un ABS, un ESP, et ca se passe sans souci.
    Même chose pour le « run flat » … Je n’ai pas crevé depuis au moins 15 ans malgré + de 300.000 km parcourus….
    Je trouve qu’on cherche à « fabriquer » le besoin avec ces nouvelles techno…. Ça fait vendre du pneu, des jantes, de la TVA pour l’état. Tout le monde est content.
    Mais perso, je n’adhère pas au « principe de précaution » systèmatique quand c’est avant tout mon porte monnaie qui est visé : 4 pneus et 4 jantes, c’est un billet de 1.000 sans parler de la place que prennent 4 roues stockées …

    • Tout à fait d’accord avec toi.
      A ceci près que par chez moi, les températures négatives d’hiver imposent un pneu qui garde son adhérence. Un pneu été va « durcir » à partir de +4°C.
      Et Charlotte, c’est son gagne pain de faire de la pub, même pour des produits qu’elle n’utilisera pas !
      Pour les pneus (et la voiture), j’achète français.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here