Voitures à trois portes : alerte enlèvement

0 Lien 0

C’est une hécatombe qui frappe les citadines, les polyvalentes comme les compactes. Petit à petit, les versions trois portes ont tendance à se faire la malle. Elles ne sont déjà plus disponibles sur la Twingo, pas plus que sur la Clio actuelle. Même punition pour la Citroën C3 qui n’existe plus qu’en 5 portes. Et voilà que l’un des derniers dernier modèle qui offrait se choix s’apprête à jeter l’éponge. La Peugeot 208 va y renoncer dans quelques semaines. Tous ceux qui ont déjà tenté de se glisser à l’arrière d’une trois portes, au risque se coincer les petons et de se choper un lumbago, ne vont pas pleurer cette perte. Pas plus que les conducteurs de ces modèles, qui, une fois les passagers arrières en place, doivent, à chaque fois, refaire leurs règlages de siège. Certes, quelques nostalgiques, quelques rêveurs qui se croyaient à bord d’un fier coupé parce qu’il n’avaient pas de portes derrière eux, regretteront ce choix. Mais ils sont rares. Et c’est bien ce qui pousse la plupart des constructeurs à abandonner ces versions. Pas assez de clients pour des autos qui sur la chaîne, nécessitent tout de même des systèmes d’emboutissages bien à elles. Même la bonne vieille Golf y renonce faute de combattants. Reste que, si on ne va pas pleurer ce choix, il soulève un problème chez Peugeot. Que va-t-il advenir de la 208 GTI ? Elle n’est disponible qu’en 3 portes, comme sa sœur plus extrême la GTI 30th. Sont-elles condamnées elles aussi ? Ou le Lion va-t-il livrer des bombinettes familiales à 5 portes.  On colle nos meilleurs limiers sur l’affaire et on vous tient au parfum.

Pas encore de commentaire, soyez le premier à poster !

Réagissez sur cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.