Ils sont à l’hypermarché. Elle et lui. Et leurs enfants. Il lui parle de son boulot, des emmerdements classiques d’une journée de bureau. Pendant qu’elle essaie de remplir le Caddy. Les enfants font n’importe quoi. Comme des enfants. Il raconte son retour en moto et les bouchons, qu’il a réussi à esquiver, en slalomant entre les voitures. Jusqu’à cette voiture. Qu’il n’a pas pu esquiver. Mais elle n’écoute pas, toute à ses courses, à la voiture à charger, aux enfants à s’occuper. Puis ils s’installent à bord. Elle, du côté passager, naturellement. Jusqu’à ce que l’un de ses garçons lui rappelle qu’elle s’est encore assise du côté passager. Il n’est plus là. Et ne le sera jamais plus.

Zonca sécurité routière

Ce film de cinq minutes pour la Sécurité routière est signé Erick Zonca. Et le fait d’avoir confié cette nouvelle campagne au réalisateur de La vie rêvée des anges est une terrifiante et magnifique idée. Car tout le travail de ce metteur en scène, depuis près de vingt ans est entièrement dédié au réalisme. Celui de sa caméra qui ne quitte jamais ses comédiens, qui se colle à eux comme dans un reportage télévisé. Celui de ses comédiens aussi, toujours proches de l’improvisation. Ici, Pascal Elbée tient le rôle du mari défunt, aux côtés d’Elodie Bouchez, égérie du réalisateur depuis son premier long-métrage. J’ai pleuré. Evidemment.

Je vous laisse découvrir ce film qui sera diffusé dans 600 salles de cinéma et sur internet.

Voir la vidéo « Lorsque l’amour sera mort » :