Opel Corsa OPC : Onctuosité Pure Course

0 Lien 0

Scoop, Opel vient d’innover en matière d’automobile : l’Allemand est le premier constructeur au monde à produire une auto sans toit ouvrant qui arrive à me décoiffer. Cette voiture là, c’est la petite Opel Corsa OPC que j’ai essayé juste après l’Opel Adam S.

Opel Corsa opc

En gros, une Corsa toute simple, sur laquelle on a ajouté deux gros pots d’échappement bien (trop ?) voyants, des jantes maousses et un becquet arrière que ma centrale vapeur adopterait bien pour repasser mes robes d’été.

Opel Corsa opc

Et puis, histoire de rappeler à ceux qui aurait oublié cette déco en s’installant à bord, Opel récidive dans l’habitacle. Exit les sièges conforts des versions civilisés, place à deux baquets Recaro parfaits pour le maintien, mais interdits aux gros popotins.

Nouvelle Corsa opc

Nouveau moteur de 207 ch sur l’Opel Corsa OPC

Le volant se la joue F1 avec un méplat pratique sur une direction courte de voiture de course, mais pas très efficace dès qu’il s’agit de virer en deux tours de volant. Mais l’important n’est pas dans ce look faussement WRC. L’essentiel est sous le capot. Et il saute aux tympans et à mon quotient émotionnel dès le moteur lancé. Un moteur connu, le fameux 1.6 turbo de 193ch de l’OPC d’avant. Mais il a grandit et progressé. Il revient avec 207 ch et, surtout un couple de 280 Nm. Résultat : il chante comme jamais et m’a enchantée. C’est simple, à bas régime comme dans les hautes vocalises, il emballe la petite auto, pousse comme personne et en redemande.

opc 2015

Mais je vois déjà le chœur des râleuses spécialisées dans la petite GTI se demander si le châssis est comme d’habitude dans les Opel sportives ? Et bien non les pleurnichardes. Car si l’Opel Corsa OPC d’avant, et les plus anciennes encore, avaient le vilain défaut de tirer tout droit dès que l’on abordait un virage délicat, (elles souviraient comme disent les initiés) la nouvelle est une bonne élève de l’asphalte. Grâce à son autobloquant, elle ne se disloque plus à la première épingle. Elle s’amuse et on s’amuse avec elle. La bonne copine toujours prête à la déconne.

opc 2015

Nouvelle Corsa OPC à partir de 23 600 euros

Mais aussi capable de nous rendre service. Car elle reste une Corsa. Une auto pas trop petite ni trop grande, avec un vrai coffre et deux vraies (mais petites) places à l’arrière. En plus, son châssis est équipé d’amortisseurs pilotés Koni qui se durcissent quand on les sollicite et se relâchent quand on a besoin de douceur. Quant à son moteur, s’il s’énerve quand on lui parle fort, et sait se faire onctueux quand on lui susurre à l’oreille que l’on veut rouler sur un filet de gaz. Cette OPC, en fait, c’est de l’Onctuosité Pur Course. Deux autos pour le prix d’une. Pour tous les jours et pour les jours de défoulement. Et deux voitures pour 23 600 euros, c’est presque donné.

Pas encore de commentaire, soyez le premier à poster !

Réagissez sur cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.