Linda Jackson, Papesse de la marque aux Chevrons, serait sur le départ. D’après le journal allemand Automobilewoche, la patronne emblématique de Citroën serait remplacée par Vincent Cobee, fraîchement nommé à un nouveau poste, celui de directeur adjoint de Citroën en charge du développement international et ancien transfuge de l’alliance Renault-Nissan (ancien de Mitsubishi). 

Linda Jackson n’est pas une femme comme les autres. Elle fut la toute première, en France, à diriger un constructeur automobile, prouvant ainsi que l’industrie automobile n’était pas la chasse gardée des hommes. En participant activement au forum « Elle Active », Linda Jackson tentait d’agir sur la perception du monde automobile auprès des femmes, de sorte à ce qu’elles ne se mettent pas des barrières elles-mêmes .

Petite bio de Linda Jackson

Née en 1959 à Coventry, Linda Jackson aujourd’hui âgée de 60 ans, est la directrice générale de Citroën depuis le 1er 2014. Diplômée d’un MBA (Master of business administration), elle a débuté très jeune sa carrière dans l’automobile. A 17 ans, elle débute sa carrière dans le groupe Rover, suite à un job d’été pendant lequel elle met entre parenthèses ses études avant de décrocher, quelques années plus tard, son fameux MBA. Après avoir occupé diverses fonctions financières, Linda Jackson devient la directrice financière de Rover en France en 1998. En 2005, elle intègre le groupe Citroën en tant que directrice financière en Angleterre puis de Citroën France en 2009. En 2014, elle remplace Frédéric Banzet alors à la tête de Citroën et devient ainsi la première femme à diriger une marque automobile française et la troisième à prendre position tout en haut de l’organigramme d’une entreprise automobile, après l’Allemande Annette Winkler chez Smart et l’américaine Mary Barra chez General Motors. Dernièrement, Clotilde Delbos a été nommée PDG par intérim chez Renault.

Linda Jackson, à l’origine du rebond de Citroën

Linda Jackson a toujours veillé à mettre une dimension humaine, proche des gens, au cœur de toutes ses communications. Elle est également à l’origine du rebond de la marque Citroën depuis 2014, notamment à travers une profonde refonte du design des automobiles. Selon les chiffres 2019, Citroën a gagné 1,2 point de part de marché en France (qui atteint désormais 10,8% des véhicules légers immatriculés) et affiche des volumes en progression de 10,8% sur un an, soit la meilleure croissance du top 10 des marques automobiles en France (pour les véhicules particuliers).