Compensations matérielles, voire financières si vous avez acheté une auto électrique et que votre bouche à oreille a été concluant. Les constructeurs automobiles sont prêts à tout pour dynamiser le marché des voitures électriques qui peine à électriser la France. Qui, mieux qu’un client heureux, peut devenir l’ambassadeur de son auto 100% électrique ? Personne, évidemment. C’est donc ce client satisfait (et forcément porteur de valeurs écologiques) que le constructeur a décidé de chouchouter afin qu’il partage sa belle expérience auprès d’autres acheteurs potentiels.

Astucieux : le parrainage transforme les clients en vendeurs de voitures électriques

Et pour l’encourager, rien est trop beau. Tesla ne fait pas dans la demi mesure et offre au parrain le plus convainquant un Tesla Model X. D’accord, il faut tout de même être le premier à avoir atteint 10 parrainages. Mais Tesla sait motiver aussi ses troupes à coups de bons d’achats et d’invitations VIP. Chez Nissan, c’est le programme LEAF Ambassadeur qui encourage le parrainage : tablette tactile, chèque de 400 euros… on récompense les bons clients devenus, sans le savoir, de bons vendeurs automobiles. Idem pour Renault avec le « Club Zoé » qui offrent de nombreuses récompenses à ses meilleurs clients-commerciaux : trois mois de location de batterie offert par exemple.

Les voitures électriques : quelques chiffres

  • Augmentation de plus de 20% des voitures particuliers électriques entre 2013 et 2014. (Ce chiffre s’explique par le fait que les véhicules électriques représentaient 0.59% des 1.79 million de voitures neuves immatriculées en France en 2014.
  • La Renault Zoé et la Nissan LEAF forment à elles seuls 71% des parts de marché (soit environ 7500 véhicules vendus) devant la Bluecar du groupe Bolloré (11% de part de marché), la Smart Fortwo (4.8%) et Tesla avec son fabuleux modèle S (3.1%).

1 COMMENT

  1. D’autres chiffres complémentaires:
    – 65.200 voitures électriques immatriculées en Europe en 2014. Soir 60% d’augmentation par rapport à 2013.
    – En France, entre janvier et juin 2015 , la vente de Véhicules électriques a été multiplié par 2, par rapport à 2014.

    Malgré l’image ternie par des reportages, entre autres sur les chaines de TV nationales, peu à peu les gens comprennent l’intérêt de rouler en VE, notamment financier (le VE est plus cher à l’achat, mais à l’usage les économies se font, ~1.000€ par an), de ne pas polluer son environnement direct, de réduire le déficit de la balance commerciale (moins d’importation de pétrole), de ne pas fournir de l’argent indirectement à DAECH (qui vend du pétrole), de ne plus avoir besoin de se déplacer à la pompe, d’avoir un agrément de conduite incomparable …

Comments are closed.