Après la disparition brutale d’Autolib’ à la fin de juillet 2018, il a bien fallu répondre à la demande de Parisiens et leur proposer des véhicules en libre-service. Petit tour d’horizon de ce qui existe en matière d’autopartage à Paris.

Autopartage à Paris : Car2Go entre en scène

Depuis ce mardi 15 janvier, Car2go,  une filiale de l’allemand Daimler, propose des voitures en libre-service aux Parisiens. 200 Smart électriques fabriquées en France s’alignent déjà. Et 800 sont espérées d’ici la fin de l’année.

–> Inscription sur le site internet (Permis de conduire très lisible demandé)

–> Les Smart électriques peuvent être réservées 15 minutes à l’avance, pas plus (ou option payante, 1,90 euros).

–> Des tarifs compétitifs. Car2go annonce un prix à la minute situé entre 24 et 34 centimes d’euros, sans abonnement.

–> Car2Go dans Paris intra-muros uniquement. La fameuse « zone desservie » est circonscrite aux boulevards des Maréchaux, qui font le tour de Paris.

–> Bonne surprise : les Smart fortwo offrent un écran tactile ultra-moderne (avec radio, GPS, bluetooth pour le téléphone).

Autopartage à Paris : Renault et ses 120 voitures électriques

Depuis le mois d’Octobre 2018, Renault a déployé cent vingt véhicules électriques dont 100 Zoe et 20 Twizy en plein coeur de Paris et à Clichy (Hauts-de-Seine). Autolib’ a ainsi été remplacé par deux systèmes d’auto-partage : un système en trace directe (on prend un véhicule au point A et on le laisse au point B), et un système en boucle (on prend un véhicule au point A et on le laisse au point A).

–> Un service accessible sans abonnement. Il suffit d’utiliser l’application Moov’in, lancée par le constructeur et Ada, filiale du groupe Rousselet.

–> Tarif :  0,39 euro la minute avec un minimum facturé de dix minutes.

–> Il faut créer un compte (avec photos de sa pièce d’identité et de son permis de conduire), localiser la voiture grâce à l’application, la réserver et aller la chercher dans le quart d’heure. En ce qui concerne le stationnement, les conducteurs doivent laisser le véhicule sur un emplacement autorisé, n’importe où à Paris ou à Clichy.

–> L’entreprise fournit les véhicules et en assure la maintenance et la réparation.

PSA : FreetoMove

A Madrid, FreetoMove, la société dirigée par Brigitte Courtehoux, cartonne. A Paris, 500 Citroën C-Zéro et des Peugeot iOn500 ont été mises à disposition.

–> Free2Move propose ses services au même tarif pour un usager occasionnel, mais sans durée minimale de location. Une formule à 0,32 euro la minute avec abonnement à 9,90 euros par mois est aussi proposée pour les utilisateurs réguliers.

Peut-être une 4ème solution d’autopartage au printemps 2019

Totem Mobi espère bien se lancer au printemps prochain. La start-up marseillaise a déjà déployé à Marseille et à Montpellier une solution de mobilité électrique low cost, à base de Twizzy proposées à 4€/h, et c’est ce modèle qu’elle compte importer dans la capitale.