On la boucle depuis 40 ans

0 Lien 0

« Un petit clic vaut mieux qu’un grand choc ». Vous vous souvenez sans doute de ce slogan qui restait alors en travers de la gorge de nombreux français. « Mais à quoi bon porter la ceinture ? », se plaignaient les automobilistes en 1973, année où la ceinture de sécurité devint obligatoire (hors agglomération et aux places avant seulement).

Au début, à peine 1 automobiliste sur 5 la mettait même si les constructeurs automobiles avaient l’obligation d’équiper les voitures de ceinture de sécurité depuis 1970. Aujourd’hui, si vous ne passez pas votre ceinture, vous risquez une amende de 135 euros et le retrait de 3 points du permis de conduire. Surtout, le risque d’y laisser sa peau est plus qu’évident. La ceinture sauve chaque année des milliers de vies !

En 1975, on invente les crash tests et on réalise à quel point la ceinture peut tout changer.

Bizarrement, ce n’est qu’en 1979 que l’obligation de la ceinture est généralisée de nuit et aux agglomérations et en 1990 que porter la ceinture à l’arrière devient obligatoire ! Avec le recul, cela paraît interminable comme mise en place.

En 2011, 268.578 contraventions pour non port de la ceinture ont été dressées et 165.198 automobilistes se sont vu retirer trois points sur leur permis.

C’est lorsque je voyage que je trouve agréable de ne pas être obligée de passer la ceinture de sécurité. Au Maroc, par exemple, cela fait parti des vacances d’avoir le corps libre en voiture. Idem au Togo où j’aime partir. Mais lorsque l’on connaît les chiffres de mortalité, on se dit qu’on fait bien de la boucler parfois…

40 ans, on s’attache…

Pas encore de commentaire, soyez le premier à poster !

Réagissez sur cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.