Un homme ne survivrait pas à un accouchement. Et un homme ne sait pas faire deux choses en même temps. Voilà pourquoi un équipage féminin comme le 422 formé par Catherine Houlès et Sandrine Ridet aurait toutes ses chances de tailler la zone dans la pampa argentine, en enfumant les mâles. Malheureusement, il y a une autre donnée essentielle : la préparation du véhicule. Et lorsque cette dernière est trop « artisanale », le fossé se creuse avec les autos d’usine.

Dakar femme
Equipage 422 formé par Catherine Houlès et Sandrine Ridet

Se frayer un chemin au Dakar est très particulièrement ardu pour une femme. Arriver à convaincre des partenaires pour une telle opération et rassembler 200 000 euros est exceptionnel. « On est parfois décrédibilisé dans le monde du rallye raid« , lance gentiment et avec déception Florence Pham, vainqueur du rallye des Gazelles en 2013 (avec Syndieli) et qui, en tant que Gazelle, connaît bien Catherine Houlès et Sandrine Ridet. « Voir deux gazelles participer au Dakar, c’est très sympa, car on se dit que des femmes normales peuvent entrer dans le même univers qu’un Peterhansel ou un Cyril Neveu. Toutes les filles de la communauté du rallye des Gazelles les suivent de près sur leur Facebook pendant leur Dakar. On regarde tous les jours leur résultat« .

Femme Dakar

Au bout de deux jours de Dakar, Catherine Houlès et Sandrine Ridet ont déjà pris énormément de retard. « On va arriver 5 jours après les premiers » a lancé en plaisantant l’équipage 100% féminin. Leur objectif ? Terminer le Dakar. « C’est comme un marathon, poursuit Florence Pham. Il ne faut pas casser et taper dans les réserves quand on en a besoin. Catherine et Sandrine ne feront sans doute pas de coups d’éclats mais peuvent monter tranquillement dans le classement. J’espère qu’il y aura une étape de navigation sans road book car nous, les Gazelles, on est fortes là-dessus« .

« Solaire », « touchante », « émouvante » et « casse cou ». C’est ainsi que celles qui connaissent Catherine Houlès la définissent. « J’ai vécu des moments très intenses avec Catherine, confie Marina Vrillacq, responsable d’équipage du rallye des Gazelles et présidente de l’Association Coeur de Gazelle. En 2002, il y avait un déluge incroyable et Catherine est tombé dans un Oued. Un organisateur du rallye des Gazelles l’a sauvé. Coup de foudre. Le lendemain ils se mariaient pour de faux à Marrakech« . Catherine Houlès  a participé 10 fois aux Gazelles et l’a gagné une fois. « Catherine, c’est je tombe 7 fois, je me relève 8 fois, explique Florence Pham. Je me souviens qu’au tout début, elle n’était pas à l’aise dans les dunes. Mais à force de travailler, elle est devenue une excellente pilote« . Preuve que toutes les femmes, en se donnant du mal, peuvent accéder au Dakar. « Catherine a toujours voulu faire le Dakar, poursuit Marina Vrillacq. C’est un rêve qu’elle réalise. Le rallye des Gazelles lui aura apporté la rigueur et l’exigence« .

« Sang froid », « Force tranquille », « Quelqu’un sur qui on peut compter ». Sandrine Ridet, navigatrice sur ce Dakar 2015 aux côtés de Catherine, est d’un calme olympien. « C’est une belle femme, très fair play, sapeur pompier de métier et toujours là pour les autres », confie Marina Vrillacq. « Sur les Gazelles, on la surnomme La Brune », ajoute Florence Pham. Avec 7 participations aux Gazelles, Sandrine a engrangé pas mal d’expériences. « Elles sont fortes toutes les deux, poursuit Marina. Et la différence avec les hommes, c’est qu’elles s’arrêteront pour aider les autres si besoin. Ce sont de redoutables compétitrices. La solidarité et le partage font aussi partie de leur valeur« .

Jutta Kleinschmidt, la seule femme à avoir remporté le Dakar. C'était en 2001
Jutta Kleinschmidt, la seule femme à avoir remporté le Dakar. C’était en 2001

Dans leur 4×4 Isuzu rose, aux couleurs de l’entreprise Houlès auquel appartient Catherine et aux tonalités de l’association Coeur de Gazelle, Catherine Houlès et Sandrine Ridet vont tenter de finir ce rallye-raid intouchable pour de nombreuses femmes et, peut-être, de le gagner comme l’Allemande Jutta Kleinschmidt en 2001.

Elles ne comptent pas en rester là. Après l’Argentine, le Pérou et les lamas, Catherine et Sandrine vont retrouver le Maroc et les Gazelles.

4 COMMENTS

  1. Et que dire alors de Michela Cerruti, seule femme au milieu de 19 hommes, qui se bat sur les circuits urbains de la Formule E.

Comments are closed.