A quoi carburer en 2019 au moment d’acheter votre voiture neuve ou d’occasion ? Entre l’essence, le diesel et l’hybride, quelle motorisation sera la plus adaptée à vos besoins ?

Accusé de polluer l’air et banni des grandes métropoles, le diesel en disgrâce n’est plus tellement prisé lorsque les acheteurs achètent du neuf, lesquels se tournent plutôt vers les moteurs essence ou hybride. Alors que choisir au moment où vous achetez votre voiture d’occasion ? Pour le savoir, il s’agit d’étudier au mieux votre profil afin de vous tourner vers les moteurs qui vous apporteront une rentabilité immédiate.

L’essence est taillée pour vous

Si vous n’utilisez pas votre voiture tous les jours et que vous parcourez moins de 8000Km/an, l’essence prend tout son sens. En revanche, si vos trajets sont plus réguliers qu’occasionnels et que vous empruntez souvent des voies rapides, le diesel peut s’avérer nettement plus pertinent. Si vous cherchez une citadine d’occasion, une Ford Fiesta EcoBoost ou la Suzuki Swift est un bon choix en essence. Si vous avez plutôt besoin d’un SUV, le Peugeot 2008 1.6 VTi 120 ou le Nissan Juke 1.6 de 94 ch, seront parfaits. Sur le segment des berlines compactes, la Seat Leon 1.2 TSI 110 ch ou l’Opel Astra 1.4 T 125 ch, sont des modèles essence intéressants d’occasion.

 

L’hybride tout indiqué

Si vous circulez uniquement et régulièrement dans la jungle urbaine et que vous ne faites pas plus de 10 000 km annuels, l’hybride vous conviendra à merveille car son moteur électrique fonctionne en général sur un parcours de 50Km voire 100Km pour certains modèles. De quoi éviter de consommer. Idem vous habitez loin de votre travail (plus de 60km) et que vous passez du temps dans les bouchons. Dans ce cas aussi, l’hybride sera le meilleur choix. La Toyota Yaris hybride d’occasion est une citadine fiable, le Kia Niro hybride plaisant en tant que petit SUV. Si vous cherchez plutôt une berline compacte, les vertus de la Toyota Prius III ne sont plus à démontrer. Côté familiale, le Toyota RAV4 Hybride est d’une étonnante sobriété et pas si cher d’occasion.

 

Le diesel sera le plus adapté

Dès que vous parcourez plus de 14000km par an et que vous faites plus de 50km/jour de voie rapide, le diesel devient intéressant car il ne risque plus de s’encrasser. Idem si vous effectuez plus de 20 000 km/an sur autoroute. Le diesel a alors le temps de chauffer et de livrer toutes ses vertus : appétit de moineau et système de dépollution intact. Evidemment, les bons plans diesel se multiplient sur le marché de la seconde main. Sur le site Vivacar, vous pourrez vous tourner vers la Peugeot 208 HDI de 92 ch ou la Volkswagen Polo TDI de 90 ch si vous cherchez une citadine. En matière de petit SUV, le Renault Captur ou le Skoda Yeti se révèlent être des choix intéressants. Du côté des berlines compactes, la Citroën C4 connaît de grosses décotes tout comme l’Audi A3 qui voit ses prix baisser d’occasion. Si vous avez besoin d’un SUV familial, le Dacia Duster demeure l’un des SUV les plus abordables d’occasion. De larges rabais s’opèrent aussi sur le Renault Kadjar qui, avec le 1.6 dCi de 130 ch se montre à la fois dynamique et sobre. Et puisque les breaks et les monospaces sont boudés depuis le raz de marée des SUV, il y a de bons plans à faire en acquérant, par exemple, un Renault Scenic 1.6 dCI de 130 ch avec ses sièges arrière indépendants et coulissants ou le Skoda Octavia Combi TDI de 150 ch qui bénéficie, en plus de son dynamisme, d’une finition tutoyant les standards allemands.