Essai Opel Combo Life XL : le ludospace 7 places drôlement habitable

0 Lien 0

J’ai toujours rêvé d’une voiture dans laquelle je pourrais coller à l’arrière trois sièges autos pour attacher (je parle de la ceinture de sécurité) mes trois petits garnements. C’est chose faite avec l’Opel Combo Life XL 2018 qui se révèle drôlement habitable à tous les rangs.

Combo life : épatante habitabilité

Mais c’est quoi le Combo au fait ? C’est un ludospace, vous savez, ce nouveau segment qui commence à cartonner et à être préféré aux monospaces parce qu’ils sont aussi confortables que ces derniers et plus habitables (Le coffre du Combo Life XL oscille entre 850 l et 2 693 l). Idéal pour les familles nombreuses, le Combo Life XL est également bourré d’aspects pratiques. A commencer par un petit coffre dans le coffre qui se décroche du plafond (dans lequel on peut mettre des palmes par exemple et un tuba… aurais-je déjà envie de repartir en vacances ?), mais aussi des sièges qui se rabattent pour glisser des objets longs (une planche de surfe par exemple ? ou, plus terre à terre et digne d’une bonne mère de famille, une poussette). Et quand on n’a plus de place pour ouvrir le hayon, une lunette peut s’ouvrir pour glisser les derniers objets (un sac à dos pour crapahuter dans la forêt ? ou, plus rationnel, un chauffe biberon avec une valisette pour bébé à qui il faut 15 bavoirs et 3 body par jour minimum).

Ludospace

Gain de place astucieux : un petit coffre dans le coffre se décroche du plafond. Photo @MichelHoltz

Combo Life : il n’a rien à envier aux monospaces

L’Opel Combo Life XL, ce n’est pas n’importe quel ludospace. C’est le frangin, ou le cousin comme on dit dans la presse auto, de l’excellent Peugeot Rifter que j’ai testé avant les grandes vacances d’été (Et du Citroën Berlingo aussi). Le beau Combo emprunte donc la base technique des derniers Citroën Berlingo et Peugeot Rifter. Mais cette nouvelle génération d’Opel Combo Life devrait connaître un meilleur destin avec des moteurs 1.5 BlueHDi en diesel et 1.2 PureTech en essence au programme, une boîte automatique EAT8 disponible, une plate-forme EMP2 légère et de multiples équipements technologiques tels que le régulateur de vitesse adaptatif, l’affichage tête-haute, la recharge par induction…. Sans oublier ma fameuse version allongée Combo Life XL, déjà commandable puis disponible en fin d’année.

Ludospace 7 places

Finition Enjoy ou rien pour le Combo Life XL

Si l’Opel Combo Life calque son offre sur celle de ses cousins PSA avec trois finitions (Essentia, Enjoy et Innovation), trois diesels 1.5 à quatre cylindres (75 ch, 100 ch ou 130 ch), et deux essences 1.2 à trois cylindres (110, ou 130 EAT8 dès 2019); la gamme Combo Life XL, pour sa part, ne dispose que d’une unique finition Enjoy (de quoi garder le sourire) et  deux diesels 100 et 130 ch.

Et c’est au volant du diesel 130 ch et de sa boîte automatique à huit rapports qui coûte toute de même 27 950 euros, que j’ai pris la poudre d’escampette autour de l’Ile Monsieur (un agréable parc écologique et nautique situé dans les Hauts-de-Seine). Ses points forts ? On y voit clair grâce à son capot plat et ses larges rétroviseurs. La boite auto est très douce. Son confort moelleux. Et je suis même passée à l’arrière pour me mettre dans la peau de mes chérubins (sans siège auto et sans tétine) : résultat, le roulis est faible. Inutile du coup de prévoir des sacs plastiques.

Conclusion : l’Opel Combo Life XL est loin d’être un utilitaire. C’est un ludospace habitable qui se conduit comme une berline et constitue une véritable alternative aux monospaces compacts  7 places : troisième rangée de sièges optionnelle réellement utilisable, volume de coffre très généreux, et un confort désormais au niveau, voire meilleur, que les modèles traditionnels.

Tarifs : A partir de 24 350 euros (Life 7 places Enjoy)

A partir de 21 300 euros (Life 5 places Essentia)

Les commentaires sont fermés