Essai nouvelle Renault Twingo 2014 : le grain de folie que les autres n’ont pas

0 Lien 0

Pas de doute. La Twingo est enfin redevenue … une Twingo.

Certains trouvent que la  nouvelle Renault Twingo 2014 n’est qu’un simple copier-coller de la Fiat 500. Peut-être sur une image. Mais lorsqu’on la voit en vrai, je vous rassure, il n’y a aucune ressemblance, outre celle qu’elles partagent le même segment de petite citadine. Et on peut dire que toutes les petites autos sont des pots de yaourt. Forcément.

Twingo 2014

Si vous aimiez la Twingo de 1997, vous allez aimer la Twingo 2014

Après une Twingo 2 moyenne, la nouvelle mouture de la petite Renault revient pour un troisième round ultra punchy. Et sur le ring, la nouvelle Renault Twingo devrait remporter la palme grâce à une architecture originale et un dessin loin d’être banal. Tout ce qui a fait le succès de la première édition en somme. C’est le designer Hollandais Laurens Van Den Acker qui a dessiné sa face avant souriante, son arrière un plutôt sportif et son profil simple et sans agressivité.

Nouvelle Renault Twingo 2014

La nouvelle Renault Twingo ravive les souvenirs. Non pas ceux de la Twingo numéro 2, jugée trop fade, trop consensuelle, trop mondialiste. Mais celle des origines, celle de 1997, qui avait su étonner et jouer d’un dessin innovant, d’un habitacle renversant et d’un côté pratique très engageant avec sa banquette coulissante (qu’on ne retrouve pas, hélas, dans la Twingo 2014).

Vous trouverez également des rangements astucieux comme une boîte nomade devant le levier de vitesse, un espace pour glisser un parapluie sous la banquette arrière, un range-bouteilles avec élastique dans les contre-portes.

essai Nouvelle Renault Twingo 2014

Le moteur à l’arrière, 5 portes et du plaisir au volant

La nouvelle Renault Twingo dispose tout de même d’une belle habitabilité, mais aussi de deux portes supplémentaires à l’arrière qui faisait défaut à ses aïeuls et d’une architecture atypique qui, sur le papier, pourrait susciter toutes les critiques. Sauf qu’il suffit de s’installer à bord pour être conquis. Car la Twingo 2014 a revisité une tendance oubliée chez Renault depuis la Dauphine : le tout à l’arrière. Son moteur est situé sous le coffre et la petite traction est devenue propulsion.

Car cette jolie française est la cousine d’une allemande, la Smart avec qui elle partage sa plate-forme. Résultat : de l’espace libéré par un capot avant raccourci qui permet à la petite du losange un record dans sa catégorie. Ses roues tournent à 45° et lui permettent de faire demi-tour en 8,60m. Un mouchoir de poche.

Ne soyez pas effrayé de cette architecture avec le moteur à l’arrière. c’est vrai qu’en général la propulsion est l’apanage des karts ou d’une difficile Porsche 911. Mais l’équilibre quasi parfait de la Twingo rend son comportement très neutre. Reste que cette neutralité n’empêche pas la citadine nous filer une furieuse envie de s’amuser à son volant. Et tout l’y incite. De sa ligne extérieure, rappelant, par touches, la première (et véritable) Twingo avec ses yeux de grenouilles. A l’intérieur, la planche de bord bicolore dès la deuxième finition, est simple sans être triste.

Nouvelle Renault Twingo 2014

Oui, les plastiques utilisés sont légers, mais c’est le prix à payer pour ne pas trop dépenser. On les oublie dès que l’on tourne la clé et que le moteur émet son joli bruit de trois cylindres. En fait, ce sont deux moteurs (à essence seulement) sur la base d’un seul bloc dont dispose cette Twingo. En haut de la gamme, aidé d’un turbo, il offre 90ch, alors que son petit frère, qui reste atmosphérique ne dispose que de 70ch. Moins vaillant, il est pourtant suffisant pour un usage courant. Et transforme un trajet quotidien en une sympathique virée, tellement cette auto sait se montrer maniable et joueuse.

Nouvelle Renault Twingo 2014

Le tout dans un relatif confort, à condition d’oublier les jantes de 16 pouces disponibles, et de se contenter sagement des 15 pouces de série.

La nouvelle Renault Twingo 2014 dispose donc de tout ce qu’il faut pour dominer le marché des petites autos et même de tarifs très légèrement en deçà (entre 10800 et 15700 euros) de ses concurrentes VW Up, Peugeot 108, ou Citroën C1 ou Toyota Aygo.

Conclusion : la nouvelle Twingo 2014 offre même ce grain de folie que les autres n’ont pas

En chiffres

Renault Twingo

De 10800 à 15700 euros

Moteur :

3 cylindres essence, 999 cm3 (essence) et 899 (turbo-essence)

70 ch à 6 000 tr/mn (essence)

90ch à 5500 tr/mn (turbo-essence)

91Nm à 2850 tr/mn (essence)

135Nm à 2500 tr/mn (turbo-essence)

Vitesse maxi :

151 km/h (essence)

165 km/h (turbo-essence)

0 à 100 km/h :

14,5s (essence)

10,8s (turbo-essence)

Cycle mixte :

4,5l/100km (essence)

4,3l/100km (turbo-essence)

CO2 :

105g (essence) bonus-malus neutre

99g (turbo-essence) bonus-malus neutre

Poids :

864 kg (essence)

943 kg (turbo-essence)

0 Comments

Réagissez sur cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.