Nos concitoyens boudent l’auto ? Faux répond un récent sondage. Les Français ressentent encore de l’amour pour l’automobile. Tout le monde la plébiscite et les jeunes encore plus que leurs ainés. Décryptage d’une enquête à contre-courant des idées reçues.

Amour voiture
Les Français ressentent encore de l’amour pour la voiture

On l’imagine bonne pour la casse, comme une résurgence du XXe siècle, un souvenir du temps d’avant. L’automobile n’aurait plus la cote, surtout auprès des jeunes. Une impression que vient relativiser un sondage réalisé par l’institut Elabe. Non seulement les français aiment la voiture, du moins 62% d’entre eux, mais les 18-25 ans sont encore plus fervents que l’ensemble de la population, puisqu’ils sont 77% à apprécier ce mode de transport. Certes, chez les jeunes comme chez leurs aînés, la voiture est avant tout un moyen de se déplacer (pour 83% d’entre eux) mais aussi un moyen de se rencontrer, de se retrouver, et de créer du lien social (pour 63% des sondés), surtout en dehors des grands centres urbains, ou l’automobile demeure plus indispensable que jamais pour travailler, retrouver sa famille, ses amis et se déplacer pour de très nombreuses autres raisons.

Des aspects négatifs …

Évidemment, les Français ne sont pas dupes des inconvénients liés à l’automobile et le disent dans cette enquête. La pollution est leur principal grief, et ils sont 28% à la déplorer. Le danger de la conduite arrive en deuxième position avec 22% d’interrogés qui se déclarent inquiets. Enfin, les bouchons sont la troisième cause de récrimination des automobilistes.

Amour voiture : des points positifs

Pour autant, ces désagréments sont largement compensés. En témoignent les forts taux d’adhésion aux effets positifs de l’automobile, deux fois plus importants que les aspects négatifs. Le confort ? il est une donnée essentielle dans le choix des Français pour leur auto. Le plaisir y participe aussi, pour 33% des interrogés. Curieusement, la rapidité de ce moyen de transport, qui n’est plus jamais mis en avant dans la communication des constructeurs est pourtant en tête de ces aspects positifs liés à la voiture. Et 43% des sondés le disent. Par rapidité, les Français n’entendent d’ailleurs pas forcément la vitesse maximum atteinte par leur véhicule, mais plutôt le moyen le plus rapide pour se rendre d’un endroit ou un autre.

L’Allemagne, l’autre pays du design

Toutes les réponses à ce sondage vont donc à l’envers des idées reçues et largement relayées sur l’automobile. Il est d’ailleurs une autre question dont les réponses sont déconcertantes. Elle concerne le design de nos voitures. En demandant aux Français quels sont les pays dont les marques font le plus d’efforts en matière de dessin automobile, le nom du vainqueur est pour le moins surprenant puisqu’il s’agit de l’Allemagne, qui récolte 75% des suffrages. Surprise encore, avec le n°2 et son score de 74%, puisqu’il s’agit de la France. Mais finalement, la véritable surprise est dans la queue de ce peloton avec le mauvais score obtenu par l’Italie, qui ne récolte que 47%. Comment, le pays des Maîtres Carrossiers comme Bertone, Pininfarina, ou Giugiarro peut-il se retrouver à la fin de cette liste ? Comment la nation qui a vu naître Ferrari, Maserati et Lamborghini peut-elle ainsi perdre la face ? Si la France se retrouve en deuxième position, c’est peut-être par un excès de chauvinisme. Et si l’Allemagne l’emporte, c’est certainement lié à une confusion entre voiture chères et voitures joliment dessinées. Car ce pays, hormis au sein de la dynastie Porsche, n’a jamais revendiqué une quelconque maestria en matière de style automobile.

Une leçon pour les marques

Évidemment, ce sondage n’est qu’un éclairage, mais il permet de contrecarrer quelques idées reçues. Il devrait aussi permettre aux constructeurs de répondre à ces Français qui aiment l’auto en leur livrant quelques pistes de réflexion, sur le confort et le design notamment. Quant aux jeunes qui plébiscitent la voiture, les marques n’ont pas de modèles pour eux. Question de prix puisque les autos neuves sont achetées majoritairement par des seniors. Les jeunes sont donc obligés de se rabattre sur les modèles d’occasion qui se vendent mieux que jamais. A quand une petite auto à la fois abordable et bien dessinée, puisque le design a la faveur de tous ?