5 raisons d’aimer le nouveau volvo XC60 

0 Lien 0

A l’occasion du salon de Genève, Volvo fait la part belle à son SUV familial : le nouveau Volvo XC60. Jusqu’à mardi dernier, ni la presse ni le public ne savait à quoi il ressemblait. La marque suédoise s’est enfin décidée à lever le voile sur son best-seller. Et ça valait le coup d’attendre. Je vous explique en 5 points pourquoi  j’adore ce nouveau XC60. 

–> Retrouve les essais du Volvo XC90 et V40 ici

Soyons clair. J’ai toujours eu un gros coup de coeur pour le Volvo XC60. Depuis la sortie de la première génération, je ne me lasse pas de son dessin. Et au regard des ventes, je ne suis pas le seul . En 9 ans, il s’en est vendu près d’un million d’unité. D’ailleurs, Le XC60, c’est LA voiture de chez Volvo. Plus qu’un SUV, ce modèle est vital pour la marque Suédoise. L’ancien Volvo XC60 représentait une vente sur quatre du constructeur et dominait la catégorie des SUV familiaux premium. Autant dire que Volvo n’avait pas intérêt à se rater avec la deuxième génération. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la présentation de cette dernière ne déçoit pas.

The new Volvo XC60

  1. Le Volvo XC60 garde son charme 

Le premier Volvo XC60 était une réussite sur le plan stylistique. Mais le temps passe et les modes aussi. De plus, Volvo a changé d’identité visuel avec la gamme 90. Une identité bien plus statutaire, qu’il a fallu transmettre au nouveau Volvo XC60, sans pour autant que ce dernier ressemble à un mini XC90. Bien que la parenté entre les deux SUV de la marque suédoise soit marquante, le XC60 possède sa propre personnalité. Et c’est tant mieux. L’identité visuelle est transmise avec succès. Avec ses feux beaucoup plus effilés que sur le reste de la gamme, il se reconnaît au premier coup d’oeil. Le profil, lui, garde le même dessin qui a fait le succès de l’ancien, tout en le modernisant un peu avec des arêtes plus marquées. Enfin, la face arrière évolue en douceur, grâce à l’intégration de nouveau feux; alliant ceux de l’ancien Volvo XC60 et les feux des nouveaux breaks Volvo. Un dessin qui n’évolue que très peu donc, permettant au nouveau venu de s’intégrer parfaitement au sein de la gamme, tout en rappelant l’ancien et sans pour autant devenir une simple copie.

2) Un intérieur comme les suédois savent les faire. 

Je ne sais pas si vous irez beaucoup chez Ikea avec, mais une chose est sûre. À l’intérieur de ce nouveau XC60, on s’y sent comme chez soit. En tout cas dans les modèles d’expositions. Luxe, bois et volupté sont les maîtres mots à l’intérieur. On y retrouve le grand écran central en position portrait et également les conteurs digitaux devant le conducteur. L’intérieur est un véritable copié-collé de son grand frère (XC90), néanmoins un sentiment de chaleur et de bien être sont bien présents. Si les occupants avant sont chouchoutés, je ne pourrais pas en dire autant des passagers arrière. Disons-le tout de suite, s’il y a bien un point sur lequel on peut faire des reproches au XC60, c’est bien sur l’habitabilité . L’ancien n’était pas très habitable. Et bien, le nouveau non plus ! Il a grandi et pourtant la place à l’arrière n’a pas augmentée. Dès lors, il est préférable de voyager plutôt à quatre qu’à cinq. Certes il y a de la place, mais il fait moins bien que ses concurrents. Tout juste gagne-t-il 15 litres dans le coffre, pour arriver à 505 litres de contenance. Un point sur lequel la concurrence ( Audi Q5 en tête) pourrait lui voler quelques clients.

3) Le système Bowers&Wilkins 

Si vous êtes un grand amateur de musique, comme moi, alors ce système est fait pour vous. C’est peut être inutile comme option pour certains, mais que fait-on dans une voiture à part conduire ?

4) La technologie

Cette question doit se poser car le XC60 possède un arsenal de technologie à faire rougir le reste de la gamme. En plus des aides à la conduite déjà vu dans les gammes des constructeurs comme le freinage d’urgence avec détection de piétons, l’aide au maintient dans la voie, le détecteur de fatigue… le XC60 innove. Il sera capable de conduire tout seul (semi-autonome) jusqu’à 130 km/h et sera doté – probablement en option – d’un sytème anti-collision frontale. Avec ce sytème, la voiture est ainsi capable de détecter les changements de trajectoire des véhicules venant dans le sens opposé. Une première dans le monde auto. Avec tout cette technologie, l’objectif de 0 morts et 0 blessé grave dans une Volvo en 2020 est facilement atteignable.

Voiture femme Volvo

Volvo Cars met l’accent sur les services connectés et dévoile une interface revisitée sur le nouveau XC60 qui devrait plaire aux femmes

–> Focus sur Volvo OnCall qui pourrait bien faire succomber les femmes : grâce à l’application pour smartphones, les propriétaires de Volvo peuvent désormais envoyer directement à leur voiture des destinations en fonction de leur agenda, localiser la station-service la plus proche et même retrouver leur véhicule sur de grands parkings ou dans les rues d’une ville qui ne leur est pas familière.

5) Les motorisations 

En plus des moteurs classiques essence et diesel, le nouveau XC60 proposera dès sa sortie, une version Hybride-Rechargeable. Baptisé T8, cette motorisation n’est pas nouvelle. Le XC90 ainsi que la S90 possèdent déjà cette technologie. Combinant un moteur essence sur le train avant et un moteur électrique sur le train arrière, l’ensemble développe 407 chevaux. le moteur électrique peut, à lui seul, déplacer la voiture pendant 40 kilomètres, sans consommer de carburant. Mais le Volvo n’est pas le seul sur le segment. Il rencontrera sur son chemin le Mercedes GLCe. Les autres concurrents préparent eux aussi des versions similaires, mais leurs commercialisations ne sont pas encore annoncées.

Technologique et non dénué de charme, la deuxième génération du Volvo XC60 frappe fort. Volvo réussit ainsi un tour que seuls les allemands sont capables de faire : évoluer en douceur. Mais attention. En faisant le choix de ne pas mettre la famille plus au centre de ses préoccupations, Volvo pourrait bien le regretter. En effet, la concurrence est féroce, prête à conquérir le coeur des familles pour abattre le XC60. Reste à savoir si Volvo, en plus de penser à la technologie et au style, a aussi pensé au conducteur. Réponse en Mai.

Texte Yanis Darras

Pas encore de commentaire, soyez le premier à poster !

Réagissez sur cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.