« Les femmes dominent-elles l’automobile ?« . Titre provocateur pour plateau télé 100% féminin au Mondial de l’auto 2016 : Chantal Jouanno (qui vient de publier un rapport intitulé « Femmes et voitures »), Emilie Binois, rédactrice en chef d’autoactu.com, Valérie Brusseau, Manager développement VU Renault et moi-même, Anne-Charlotte Laugier alias CharlotteAuVolant dans l’émission « L’Auto dans tous ses états » animé par Nicolas le François.

Anne-Charlotte Laugier
Les femmes dominent-elles l’automobile ?

Les femmes et l’automobile

Le propos peut paraître féministe. Et le débat inutile. « Quelle cause des femmes? » a-t-on mentionné sur ma page Facebook. « Elle subissent comme tous le monde l’obsolescence du système qui supprime 60000 emplois tous les ans et autant qui sont obligés de conduire sans permis !! Ca c’est un vrai sujet ! ».  Inutile de revenir sur l’adage « Femmes au volant, mort au tournant ». Nous avons assez d’humour, je l’espère, pour surmonter ce genre de taquinerie. En revanche, des injustices persistent, chiffres à l’appui. Comment expliquer, par exemple, un taux de réussite au permis de conduire inférieur de 10 points pour les filles par rapport à celui de garçons ? Alors que sur la route, le sexe des condamnés pour des affaires d’homicides au cours des accidents de la route est masculin, dans 83% des cas ? Je ne sais si les quelques recommandations de Chantal Jouanno seront, ou pas, suivies d’effets. En commençant par demander à l’Etat d’intégrer dans la formation des inspecteurs du permis et dans celle des enseignants à la conduite, des cours relatifs à certains stéréotypes.

Anne-Charlotte Laugier
Anne-Charlotte Laugier alias CharlotteAuVolant dans « L’Auto dans tous ses états »

Les hôtesses des salons automobiles

La sénatrice a demandé aux salons automobiles, « le recrutement à parité d’hôtes et d’hôtesses, ainsi que le port de tenues vestimentaires qui réduisent pas la femme à un rôle de faire-valoir des voitures exposées ». Cette sexualisation de la voiture, associée au pouvoir masculin, déplaît également fortement à Florence Montreynaud, fondatrice de l’association féministe Les chiennes de garde. « On a l’impression qu’on a la fille avec la voiture pour le même prix! » et « quand les constructeurs nous font croire qu’ils ont besoin de ça pour le commerce, ils se moquent de nous« . Certains constructeurs se sont reliés au panache de Chantal Jouanno. Les talons aiguille ont été remplacés par des baskets et des garçons cohabitent avec des filles très jolies, même si elles ne sont pas à moitié nues. Évidemment, le message n’est pas toujours parvenu dans tous les halls. On n’achève pas des siècles de sexisme en un seul salon de l’auto.

Femmes dans l'automobile

Je vous laisse découvrir le replay de l’émission « L’auto dans tous ses états » ainsi que la réponse à ce sujet provocateur. Car en réalité, ce n’est pas une guerre garçons-filles qu’il faut engager, mais simplement injecter de la mixité…

Un grand merci à Michel Casamia pour la photo de Une.