Radars : l’overdose !

0 Lien 0

Quand on touche à la retraite ou aux vacances, tout le monde descend dans la rue. Mais quand on parle des radars qui nous piquent impunément nos points, notre argent et notre permis de conduire, personne ne bouge. On gueule, on s’énerve, on trouve la situation insupportable, on en parle tous les jours, on est mort de trouille à chaque mètre… mais on se retrouve comme des enfants au CP devant le maître d’école : on culpabilise à l’idée de ne pas bien faire. Il faut croire que ce système infantilisant et lobotomisant fonctionne à merveille !

Le message que l’on nous lance est le suivant : « Vous avez fait des efforts, c’est sympa, mais ils ne suffisent pas. Vous êtes et vous resterez de mauvais conducteurs. En 15 ans, vous ne vous êtes pas améliorés, c’est le contraire. C’est vrai que la mortalité sur les routes a bien baissé mais ça, ce n’est pas grâce à vous mais bien à nos radars. Alors on va leur faire faire plein de petits bébés, on va en mettre dans les recoins les plus inaccessibles, dans des endroits bien vicieux, et dans des voitures banalisées par exemple. Et on va vous faire la misère ! Parce que vous le méritez et puis c’est tout. Vous n’aurez plus de permis et alors, les meilleurs iront à pied ou en trottinette. Allez, circulez ».

Le volet répressif était relativement acceptable à ses prémices, en 2002. Mais en 2013, en rajouter une couche avec les nouveaux radars, c’est trop. « Le mieux est l’ennemi du bien », disait ma grand-mère.

Vous savez pourquoi ce sujet de radar est grave ? Parce que qui dit privation de voiture dit privation de boulot. Autrement dit, une bagnole c’est vital pour la majorité des français. Avec le taux de chômage actuel, on se demande même comment le gouvernement peut se permettre de jouer avec nos nerfs.

Il est temps de réagir pour de bon parce que nous ne sommes pas des criminelles quand on dépasse la limite de vitesse de 10km/h sur une autoroute déserte ; parce que nous n’avons plus assez de fric pour sans arrêt payer des amendes ; parce que les automobilistes sont écrasés par les prix à la pompe, les assurances auto, les réparations, les parking… Parce que ce n’est plus une vie.

Il est temps de réagir parce que la somnolence et l’alcool sont des facteurs à risque bien plus important que la vitesse. Sans parler de l’état de nos routes qui, pour le coup, mériterait bien 7 milliards d’euros pour les remettre en état.

Qui a une idée ?

En même temps, vous allez me dire, « vas-y Charlotte, t’as une idée ? on fait quoi? ». Et bien, je ne sais pas moi. On monte en haut d’une grue (non ça c’est pour la garde d’enfants)… on conduit sans permis (zut, ça existe déjà)…

Bref, je ne sais pas. Mais on peut trouver une idée ! Et vite car les automobilistes français ont en marre ! En 2013, on sait déjà qu’environ 100 000 permis de conduire vont être sucrés. Des petits points perdus par ci par là pour de petits excès de vitesse sur des routes aux limitations incohérentes voire incompréhensibles (impossible de savoir parfois à quelle vitesse il faut rouler quad cela change tous les kilomètres).

Heureusement il y a l’Association 40 millions d’automobilistes qui bosse et nous défend rudement bien. Heureusement, il y a Coyote qui nous permet de rester vigilant et de savoir à quelle vitesse il faut rouler. Mais cela ne suffit pas : c’est la Guerre du Feu, les amis ! C’est une bataille pour préserver un minimum de notre minuscule liberté d’être humain. Si nous cédons, je me demande à quel domaine ils s’attaqueront après l’automobile…

EN savoir plus sur les nouveaux radars : le JournalDesFemmes

*RADAR – sigle américain composé des lettres initiales de l’expression Radio Détection And Ranging.

Pas encore de commentaire, soyez le premier à poster !

Réagissez sur cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.