6h. Un matin frais. René, chef d’entreprise, gare son camion devant la pompe diesel d’une station service.

-« Sont bien gentils d’augmenter comme ça le diesel, mais je peux pas rouler au sans plomb moi, sont cons là-haut« .

Une voix sortie du pot d’échappement lui répond :

– « Mais non, René. Sans émettre de jugement sur le QI de nos dirigeants, on peut imaginer qu’une nouvelle détaxe du gazole professionnelle sera mise en place pour vous et pour tous ceux qui bossent et roulent au gazole. Car c’est difficile, pour le moment, d’imaginer des 38 tonnes qui carburent au sans plomb« .

A ce moment là, MadameToutLeMonde, une automobiliste lambda qui était en train de faire le plein à une autre pompe, pète les plombs :

– « Tu parles ! Tout ce que je vois moi, c’est que nous ne sommes que des automobilistes vache à lait, on va encore nous piquer nos sous, l’Etat adore ça nous ponctionner ! « .

Le pot d’échappement reste calme et sûr de lui :

-« D’abord, madame et monsieur, je vous rappelle que l’Etat c’est vous. Même si le notre, d’Etat, a tendance à dépenser plus qu’il ne faudrait. Ensuite, si vous envisagez de changer d’auto d’ici cinq ans, la douloureuse ne devrait pas l’être tant. Car une auto à l’essence coûte moins cher à l’achat, et surtout à l’entretien qu’une pétoire à mazout. Ensuite, les sous « piqués » par l’Etat sur cette hausse, sera reversé à l’aide aux revenus modestes et aux petites retraites ».

Une femme habillée en blanc sort du magasin de la station essence. C’est Ségolène Royal, ministre de l’écologie. Elle réagit :

– « Oui, la chasse au diesel est ouverte. Oui le mazout devra agoniser quelques années avant d’être terrassé. Oui, l’essence doit s’aligner sur le diesel d’ici cinq ans pour pousser les conducteurs et les constructeurs à se reconvertir« .

Pierre Chasseray,  l’ancien directeur de cabinet du Républicain Philippe Douste-Blazy, aujourd’hui Délégué Général de l’association 40 millions d’automobilistes, qui prenait discrètement du diesel  à la pompe n°6, tend le pistolet vers Ségolène Royal et s’exclame :

-« L’augmentation de la fiscalité du diesel est un suicide politique ! Moi et mon Association dénonçons un impôt déguisé créé par l’Etat. Créer cette taxe qui va venir peser sur la grande majorité des foyers français, c’est incompréhensible à quelques mois d’une élection présidentielle. A force de vouloir laver plus vert que vert, l’Etat en perd la connection avec la vie réelle. Augmenter la fiscalité diesel aujourd’hui, c’est du suicide politique… Oui un SUICIDE POLITIQUE !« .

Soudain, Pierre Chasseray, pris de tremblements, s’évanouit. Ségolène Royal court vers lui et en lui tapote le visage avec son écharpe blanche en lui chantant doucement :

« Pierre, le mazout c’est pas bon pour la santé. C’est pour cela que tout le monde doit se convertir à l’essence. CON-VERTI-SSONS NOUS ! CON-VERTI-SSONS NOUS !« 

La petite voix sorti du pot d’échappement ressurgit et coupe la parole illuminée de Ségo :

– « Je vous trouve tous bien nerveux dans cette station essence. Calmez-vous ! Que tout le monde se rassure ! Si vous envisagez de changer d’auto d’ici cinq ans, la douloureuse ne devrait pas l’être tant. Car une auto à l’essence coûte moins cher à l’achat, et surtout à l’entretien qu’un diesel. Ensuite, les sous « piqués » par l’Etat sur cette hausse, seront reversé à l’aide aux revenus modestes et aux petites retraites. Ne vous inquiétez pas ».

– « Tout ça c’est bien joli, rétorque MadameToutLeMonde assise sur le capot de son auto. Mais ça va me coûter combien cette petite affaire ? »

– « Mais c’est vrai ajoute René, le chef d’entreprise. On se demande s’il faut pas plutôt continuer à rouler au mazout, comme 80% des voitures en France, même si les ventes baissent chaque année. Je ne voudrais pas rouler des mécaniques mais un moteur diesel consomme, pour le moment, moins qu’un essence, à puissance égale. Donc on fait des économies, même si le prix du litre est équivalent ».

Le pot d’échappement dépote le dernier mot :

-« Quoi que vous fassiez, dans 30 ans c’est la voiture autonome qui vous guidera, et moi je disparaîtrai parce que votre auto sera électrique !« 

3 COMMENTS

  1. excellent tour de la question. reste celle du bonus/malus : le diesel émet très peu de C02 (mais beaucoup de N0x). Il va donc falloir changer le mode de calcum. Sinon tout le monde va payer un max de bonus.

  2. Visiblement, Monsieur Chasseray utilise les automobilistes à des fins politiques.

Comments are closed.