L’assurance auto favorise-t- elle les femmes au volant ?

1 Lien 0

Les femmes n’ont plus de tarifs avantageux sur leur assurance auto depuis 2012. Mais si elles paient toujours moins cher, c’est qu’elles conduisent forcément mieux.

Scandaleux ! Inacceptable ! J’entends les mâles crier à hue et à dia au volant de leurs grosses berlines lorsqu’ils entendent dire qu’ils paieraient soi-disant leur assurance auto plus cher que les femmes. Vrai ? Pas tout à fait. Ça l’était avant 2012, quand l’Europe n’avait pas encore décidé que c’était discriminatoire. Sauf qu’aujourd’hui, je continue de débourser moins en prime d’assurance voiture que ces messieurs. Et savez-vous pourquoi ? Mais parce que les femmes conduisent mieux que les mecs, pardi !

Mon assurance auto est moins chère que la tienne

Ami lecteur, si tu es un monsieur (si c’est le cas, merci de visiter mon site, n’hésite pas à lâcher un commentaire, tout ça), sache que ton assurance auto, elle te coûte sans doute beaucoup plus qu’à moi. Je ne sais pas combien tu dois sortir de tes poches chaque mois pour t’assurer contre les coups de boutoir que tu mets aux autres véhicules (parce que tu regardes un peu trop les conductrices et pas suffisamment la route), mais tu peux être sûr que moi, j’ai bien entre 15 et 20 % de frais de moins que toi, chez ma Maaf adorée.

Tu te dis sans doute que ce n’est pas juste, que l’égalité hommes/femmes, que nous appelons de nos vœux, doit passer par un rééquilibrage. Pas question que les conductrices soient favorisées, dites donc ! Attends voir. D’accord, on va dire qu’on devrait débourser les mêmes sommes pour la prime d’assurance voiture. Mais du coup, ce serait bien, aussi, qu’on paie pareil partout, n’est-ce pas ?

Hommes VS femmes au volant

Tu te demandes pourquoi tant d’injustice ? Jette un œil aux chiffres de la Sécurité routière, et on en reparle après. Allez, je vais te dispenser d’aller chercher par toi-même : en 2012, 76 % des morts sur la route sont des représentants du sexe masculin, et ça n’a pas trop bougé depuis l’an 2000. Si tu comptes bien, ça fait au minimum une douzaine d’années que ton adage « femme au volant, mort au tournant » (ah, ah) est un mensonge éhonté.

Attends, c’est pas fini : si tu prends en compte les accidents mortels liés à la consommation d’alcool, tu observes que vous êtes responsables dans 92 % des cas. Wow.

Même les dictateurs élus démocratiquement n’obtiennent pas des scores pareils pendant leurs élections truquées. Sur 100 retraits de permis de conduire en 2011, 89 ont concerné… allez, je te laisse deviner.

Je vais simplement citer une phrase superbe d’une lettre d’information de la Préfecture de police de Paris, en 2012. Écoute bien : « Si les hommes conduisaient comme les femmes, il y aurait donc moins de victimes sur les routes ». Et toc.

L’assureur automobile préfère les conductrices

Mon assureur – un type absolument charmant, qui a un faux air de Chris Pratt sans les dinosaures autour – m’a expliqué qu’en termes d’assurance voiture, les femmes coûtent aussi également cher que les hommes : presque 300 euros de différence moyenne en réparations et dédommagement après un accident de la route.

Mon assurance auto, elle aime que je conduise bien et elle me le fait savoir. Avec mes bonus cumulés, j’arrive à quasi 20 % de réduc sur ma prime. Et ça, malgré un gros accrochage à la sortie d’un rond-point, quand je me suis faite emboutir ma jolie Clio 4 par un membre de ton club de conducteurs imprudents. Pendant qu’on remplissait le constat, sa femme tirait une tête de trois mètres de long ; sûr que c’est elle qui aurait dû prendre le volant ce jour-là, et titine serait toujours en pleine forme à l’heure qu’il est.

Allez, je vais te révéler le pot-aux- roses : avant, l’assurance auto était vraiment moins chère pour les femmes que pour les hommes. Rien de scandaleux, puisqu’il suffisait de regarder les chiffres. Mais en 2011, la Cour de justice européenne a décrété que c’était discriminatoire – un comble, non ? La France a transposé la directive dans son droit national un an plus tard. C’était mieux avant, donc. Depuis, on est censé payer tous pareil.

Je me rappelle avec nostalgie qu’en tant que jeune conductrice, il y a de cela bien, bien longtemps, je ne payais même pas de surprime…

Dans la réalité, rien n’est aussi simple. Je m’explique : pour mon assurance auto, mon gentil assureur qui ressemble à Chris Pratt ne peut plus me proposer une franchise divisée par deux, une assistance gratis en cas de pépin sur la route ou une jolie ristourne. Mais ce qu’il peut faire, par contre, c’est mettre en valeur mon passé d’excellente conductrice pour me laisser négocier ma prime à mon avantage.

Finalement, messieurs, ce n’est pas le fait d’être une femme qui me fait payer moins cher mon assurance voiture. C’est juste le fait que je conduise mieux que trois-quarts des mâles !

1 Comment
  • Caroline
    septembre 14, 2016

    C’est drôle : je ne me suis pas vraiment rendue compte que l’assurance auto était moins chère pour les femmes ! Merci pour les quelques statistiques que tu nous as fournies dans ton article. 🙂

Réagissez sur cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.