Comme beaucoup d’acteur de l’univers automobile, Carglass a une volonté farouche de se féminiser. « Nous ne ferons pas de discriminité positive, décrit Cécile Vigneau, DRH de Carglass, mais en revanche, toutes les femmes sont les bienvenues et nous ne tolérerons pas une ambiance machiste dans un de nos centres« .
Aujourd’hui les femmes représentent 22% des effectifs Carglass. Un chiffre encore trop faible au goût du spécialiste du remplacement de pare-brise qui aimerait bien susciter plus de vocation. « Nous avons encore trop peu de techniciennes, poursuit Cécile Vigneau, c’est dommage car les femmes ajoutent une bonne dose d’organisation et de bonne humeur au sein des équipes ». Etre une femme est une chance dans un milieu d’hommes et les minorités réussissent mieux, en général, parce qu’elles sont plus exigeantes avec elles-mêmes. Et pour ce qui relève de la capacité physique d’une femme à remplacer un pare-brise, Cécile Vigneau précise que les outils modernes limitent le port de chargement.

Même si la Journée de la femme ça devrait être tous les jours, j’ai choisi de mettre en lumière, pour l’occasion, Marion Vilaine, coordinatrice de centre Carglass. Cette dernière est à l’aise comme un poisson dans l’eau dans ce milieu d’ hommes.

Carglass femme
« Travailler chez CARGLASS entourée d’hommes n’est pas un problème, cela se passe très bien », confie Marion Vilaine

Interview de Marion Vilaine, Coordinatrice de centre Carglass

Son parcours : J’ai fait des études de coiffure avec l’obtention du CAP coiffure, mais je n’ai pas pu continuer dans ce domaine pour des problèmes d’allergies aux produits coiffants. Je suis rentrée chez CARGLASS en Mars 2009 en tant qu’assistante de centre à Montargis. J’y suis restée 4 ans et, depuis avril 2013 , je suis passée COORDINATRICE DE CENTRE sur le centre de Saint Denis les Sens, poste que j’occupe actuellement .

Une journée type d’une coordinatrice de centre : Je débute ma journée à 8h le matin (ouverture du centre ), puis j’accueille les premiers clients de la journée. Ensuite, je regarde mes résultats (objectifs). Ma journée est rythmée par le service client (accueil, réception ), la facturation et la gestion des dossiers en cours, la satisfaction de nos clients. Si mes techniciens ont besoin d’un coup de main je suis la première a le faire, ne serait-ce que passer l’aspirateur ou poser un plexi pour leur faire gagner du temps. Je suis en charge de 3 techniciens, tous des hommes.

Une femme dans un univers d’homme : Travailler chez CARGLASS entourée d’hommes n’est pas un problème, cela se passe très bien. J’ai vécu une bonne intégration et les équipes sont soudées. Au moins, les hommes sont directs, on se dit les choses.
Je pense que c’est un avantage de travailler d’une monde d’hommes car il y a une bonne entente en général et je pense que la gente féminine apporte un plus dans cet univers, un peu plus de finesse et de minutie.

Ses objectifs : mon objectif est de me développer dans mon poste de coordinatrice et ensuite pourquoi pas évoluer dans cette société qui nous offre pas mal de perspectives.

Ses conseils aux autres femmes : Il ne faut pas qu’elles hésitent à travailler dans des professions dites « d’hommes ». Ce n’est que du positif, il faut savoir imposer son caractère et sa motivation. Pour moi, le sourire est primordial et fait partie des qualités des femmes dans ce milieu.