Waze, Coyote : certains contrôles ne seront plus signalés

0 Lien 0

Certains contrôles routiers des forces de l’ordre ne pourront plus être signalés sur des applications bien pratiques comme Waze ou Coyote. Une opération destinée à améliorer la sécurité de tous.

La présence de policiers ou gendarmes deviendra-t-elle invisible sur vos applications GPS comme WAze ou Coyote ? N’ayez crainte, la position des forces de l’ordre n’apparaîtra plus dans certaines situations très précises. Attaque terroriste, alerte enlèvement, contrôle d’alcoolémie ou de stupéfiants… Concrètement, dans l’un de ces cas, les autorités demandent aux opérateurs de ne pas divulguer leur position sur une zone définie et sur une durée limitée.

Les syndicats de police attendaient cette mesure depuis longtemps. Exemple : si un individu a procédé à l’enlèvement d’un mineur et si l’alerte enlèvement est déclenchée et que la personne est au courant du positionnement des barrages routiers, ça nuit évidemment à l’efficacité des forces de sécurité.

Mais certaines associations d’automobilistes craignent que cette loi ne soit qu’un début vers la traque aux petits excès de vitesse. Pour les boîtiers avertisseurs, pas de changement, le service reste le même et le fait de s’adapter aux situations exceptionnelles n’est pas une nouveauté. Lors des attentats en 2015, c’est quelque chose que Coyote avait fait de son propre chef : ils avaient eux-mêmes masqués les alertes sur une zone définie pour permettre aux forces de l’ordre de faire leur travail et mener leur traque.

Le texte de loi a été soumis à un avis du Conseil d’Etat avant d’être présenté en conseil des Ministres en Décembre 2018.

Pas encore de commentaire, soyez le premier à poster !

Réagissez sur cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.