Quelle que soit sa provenance, une panne auto n’est pas discrète. Au contraire. Tu ne peux imaginer combien de signes indiquent sa présence. Encore faut-il savoir ce qu’ils signifient ! C’est pour cela que je te propose aujourd’hui d’apprendre à faire confiance à tes sens grâce aux conseils du site OhMyCar qui, à travers ce post, t’explique le pourquoi du comment. Tu verras, ce n’est pas sorcier.

La vue

La vue est ta première alliée pour détecter une panne ou un dysfonctionnement sur ta Titine. Prends l’habitude de faire régulièrement un petit check-up visuel avant même de te mettre au volant, cela peut être très utile.

Les taches

 tache-1

Regarde sous ta voiture pour détecter d’éventuelles taches sur le sol. Ce sont de précieux indices concernant ce qui ne tourne pas rond sur le plan mécanique. Mobilise aussi tes autres sens pour avoir plus de détails.

Au toucher, si le liquide est fluide et transparent sur tes doigts, il s’agit d’une fuite d’eau. Dans ce cas, la cause la plus courante est l’évacuation de la condensation de la climatisation. Pas lieu de t’inquiéter donc, même si la tâche est assez large. Si ce phénomène se produit en hiver, méfie-toi tout de même, à moins que tu ne sois adepte de la clim’ au mois de décembre (glagla).

En effet, une fuite d’eau se confond facilement avec une fuite du liquide de refroidissement, qui se traduit par un liquide translucide un peu plus épais pouvant tirer sur le jaune ou le vert. Afin d’être fixé(e), ouvre le capot et cherche des traces blanchâtres sur les durits, la pompe à eau ou le radiateur. Leur présence confirme l’hypothèse du liquide de refroidissement, qui est nettement plus grave. Il est alors nécessaire d’emmener la voiture chez un mécano.

Si le liquide est marron tirant sur le noir et visqueux à souhait, c’est l’huile qui s’échappe de ton moteur. Vérifie la jauge de remplissage d’huile, pour être sûr(e). Ceci n’est pas à prendre à la légère car l’huile est essentielle au fonctionnement de ton moteur : elle le lubrifie. Une fuite d’huile peut provenir du carter, d’un joint spi, du joint de culasse ou tout simplement du filtre à huile qui n’a pas été changé depuis trop longtemps. On ne te dira jamais assez de penser à lui lorsque tu fais ta vidange !

Continuons l’examen de notre spectre couleur : un liquide clair tirant sur le marron peut être le signe d’une fuite du liquide de freins. Là encore, la prudence est de mise : la fuite de ce liquide peut conduire à une défaillance des freins, ce qui est problématique, tu en conviendras. Les causes les plus fréquentes de cette fuite se trouvent au niveau des vis de purge, du maître-cylindre, du cylindre de roue, ou encore d’un raccord endommagé. Une consultation au garage ne sera donc pas de trop.

En revanche, si la couleur de ton échantillon oscille entre le rouge et le marron rouille, il s’agit du liquide de transmission. Plus le liquide est sombre, plus il a besoin d’être remplacé. Raccords, joints, lignes et radiateur de transmission peuvent être à la source de ce problème. Attention : le liquide de direction assistée tire sur la même couleur. Souvent causé par la pompe, ce problème est moins grave, mais peut coûter cher. Dans tous les cas, ne te pose pas de question : file faire examiner ton auto.

Le pot d’échappement

pot-echappement

Tant que tu es à l’extérieur, profites-en pour te pencher sur ton beau pot d’échappement. Cherche alors des traces de rouille ou de fissures. Cela pourra t’éviter de mauvaises surprises et surtout te permettre d’anticiper son remplacement qui peut être coûteux, particulièrement si c’est un pot catalytique.

Les fumées (blanche, noire, bleue)

Les fumées d’échappement de ta voiture sont un véritable signal d’avertissement ! Et pour le coup, un simple coup d’œil peut te renseigner sur la provenance de la panne. Toutefois, il se peut que ta voiture ne fume qu’en roulant. Dans ce cas, une autre paire d’yeux sera nécessaire.

Etonnamment, la fumée noire est la moins alarmante des trois. Plus fréquente chez les moteurs diesel, elle est la conséquence d’une mauvaise combustion du carburant, d’injecteurs déficients ou d’un filtre à air obstrué. Ne laisse pas traîner le problème pour autant, cela pourrait se retourner contre toi.

Si ta voiture fume bleu, cela peut être le fait d’une surconsommation d’huile, due à l’usure des segments et à une mauvaise évacuation par les soupapes. Cependant, pas de conclusion hâtive : l’origine d’une fumée bleue peut également être une consommation partielle du carburant au mauvais endroit dans les chambres de combustion, ou un dysfonctionnement des injecteurs et de l’allumage.

Si ta voiture fume blanc, il peut s’agir d’une fuite du liquide de refroidissement (encore lui !) ou d’un problème au niveau du joint de culasse. Dans les deux cas, il est urgent d’emmener ton véhicule au garage.

Les ampoules et clignotants

Si l’un de tes feux ne s’allume pas alors que l’ampoule est encore en bon état de marche, deux cas de figure sont possibles. Premièrement, il peut s’agir d’une oxydation du circuit sur lequel repose l’ampoule. Un petit frottement sur les points de contact et c’est reparti ! Si ça ne fonctionne toujours pas, il faut envisager une possibilité plus embêtante : un ou plusieurs fils électriques sont usés, voire cassés.

Les voyants lumineux

Certains de tes voyants s’allument sans y avoir été invités, ou sans qu’il n’y ait de problème sur les mécanismes liés. Les essuie-glaces s’activent et les vitres descendent sans ton accord. Il s’agit tout simplement d’un dysfonctionnement du boîtier électronique ou boîtier de multiplexage. Ce n’est pas bien grave, simplement énervant. Généralement, on s’occupe de ce problème assez vite, car cela peut entraîner des désagréments à répétition.

L’odorat

nez

Ton odorat est un outil précieux pour repérer les problèmes que tu ne peux pas voir. Les odeurs fortes peuvent être la conséquence d’une panne précise, il ne faut donc pas les négliger.

Odeur de carburant

Une odeur de gazole ou d’essence dans l’habitacle ? Plusieurs causes sont possibles. Cela peut être dû à la fuite de carburant par l’une des durites. Si c’est le cas, il peut y avoir des taches sous votre voiture. Malheureusement, elles ne restent pas longtemps : le carburant étant très volatile, elles s’évaporent rapidement. Une odeur de carburant dans l’habitacle peut aussi provenir des joints d’injecteurs, de la pompe à carburant ou de la pompe à injection.

Odeur de brûlé

Une odeur de brûlé n’est jamais bon signe. Sur ta voiture, c’est pareil. Ferme les yeux et concentre-toi sur ce que tu sens. S’il s’agit d’une odeur de plastique brûlé, ton problème est probablement d’ordre électrique. En revanche, si cela se rapproche du caoutchouc, les coupables sont les freins ou l’embrayage. Dans les deux cas, l’aide d’un professionnel est indispensable.

Odeur de moisi

Si tu sens une odeur fétide dans l’habitacle alors que ta voiture n’a pas de problème d’humidité, c’est la climatisation qui te joue des tours. Cette petite farceuse est coutumière des désagréments olfactifs. Cela peut provenir du filtre à pollen, qui a besoin d’être changé. Tu peux le faire toi-même, et cela ne coûte pas plus de 50 € maximum. L’autre option est une invasion de bactéries et de champignons dans ton circuit de climatisation. Dégoûtant oui, mais pas inéluctable : il existe des produits dédiés au nettoyage et à la protection des composants de ce dispositif. Ils se trouvent facilement en magasins spécialisés dans l’entretien auto.

Le goût

Tu peux toujours goûter l’huile si tu es un fin gourmet. Ou le gazole pour voir s’il est pur. Mais tu n’es vraiment pas obligé.

Pour lire la suite du papier Trouve une panne à l’aide de tes 5 sens, c’est par ici

1 COMMENT

  1. Super article!! Avec ses conseils, on est sûre de s’apercevoir de quelques petits signes montrant une panne avant qu’il ne soit trop grave. Pour ce qui est du goût … Je ne pense pas que beaucoup de femmes iront jusqu’à goûter l’huile 😀 😀 mais bon, on ne sait jamais!!!!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here