Nul n’est besoin d’entreprendre de savantes études d’ingénieur motoriste pour le comprendre : le meilleur moyen d’économiser de l’essence consiste à laisser sa voiture rouler en roues libres. Une évidence que nombre de constructeurs cherchent à concrétiser à coups de recherches permettant de laisser le moteur tourner au ralenti dès que les conditions le permettent, que ce soit à vitesse lancée ou dans les phases de descente. Volkswagen tire le premier en proposant d’ors et déjà un tel système sa Golf 7 restylée.

Lorsque les conditions sont réunies, la boite DSG passe automatiquement au point mort, économisant ainsi de précieux centilitres de carburant. Mais la boite en question est automatique, et lui glisser un logiciel supplémentaire est plutôt aisé. En revanche, le brevet que le Japonais Toyota vient de déposer concerne une boite manuelle, qui elle aussi embrayerait toute seule pour se place sur le point neutre. Evidemment, aucun détail de l’opération n’a fuité. On peut néanmoins se douter que l’opération sera gérée électroniquement, sans que le levier ne change de rapport tout seul, à la vue des occupants médusés de la voiture. Toyota a profité du voyage au service des dépots de brevets pour en déposer un autre. Il concerne lui aussi la boite de vitesse, et permet de bloquer un rapport lorsqu’un changement semble inadéquat, en évitant un sur-régime, ou un sur-régime. Un système qui risque de faire enrager les adeptes de la zone rouge et des rétrogradages féroces.