Est-ce que le commun des mortels, en l’occurrence nous, les automobilistes et autres Monsieur et Madametoutlemonde, avons un tant soit peu une éthique et/ou un sens de l’écologie ? Bien sûr que non. La preuve : en Allemagne, 65% des sondés pensent que Volkswagen reste une marque remarquable. Au fond, ce que nous voulons (pour la grande majorité), c’est rouler et surtout qu’on ne touche pas à notre portefeuille. Idem pour les Allemands : ils ne sont pas très regardants.

Volkswagen

La triche ? La pollution ? Pas grave. Malgré le scandale. Evidemment, le groupe emploie plusieurs centaines de milliers de personnes Outre-Rhin et la peur du chômage freine quelque peu les ardeurs écologistes, voire moral. D’autant que la réputation de fiabilité des autos incriminées n’est pas en cause dans l’affaire. Il est même fort à parier que le même sondage, réalisé en France aurait exactement les mêmes conséquences (Même si par chez nous, les salariés Volkswagen ne sont que quelques centaines). D’ailleurs, un sondage en grandeur réelle sera bientôt réalisé à travers l’Europe puisque des millions de VW , Audi, Skoda et Seat seront rappelées, histoire de leur enlever le logiciel facétieux.

Sauf que, si le risque de pannes liées à l’utilisation intensive des systèmes antipollution se confirme (puisque pour l’instant ils sont inopérants sauf en phase de test), que la hausse de la consommation augmente, et que la puissance des moteurs incriminés baisse, il est fort à parier qu’il manquera du monde à l’appel du rappel. La générosité des conducteurs, leur éthique et leur sens de l’écologie s’arrête (et ce n’est pas un jugement mais un constat) à leur portefeuille.