J’avais du mal à imaginer une Porsche en version break. Quant aux fans de la marque ils avaient, je pense, autant de mal que moi à imaginer des SUV venant du constructeur mythique. Et puis les Cayenne et Macan sont entrés dans les mœurs comme cette Panamera Sport Turismo devrait y parvenir. Cette grande berline, pas plus grande que la Panamera classique, dispose tout de même d’une malle un tout petit peu plus grande de 25L. Mais son attrait est plutôt dans sa ligne élégante de break de chasse.

Vidéo Porsche Panamera

 

Sous le capot d’une Porsche, il ne saurait y avoir de moteur roturier. Celui de mon modèle S tourne avec un V6 essence turbo. Au menu : 440ch qui ne demandent qu’à galoper. Ce qui est d’autant plus facile puisque cette Panamera, malgré ses 5m et ses 2,2t est agile comme une ballerine. Et contrairement à un galop chevalin, celui-ci se fait tout en douceur et dans un étonnant confort. C’est simple : jamais Porsche n’avait autant soigné ses occupants. Même s’il est préférable d’être à 4 plutôt qu’à cinq dans l’habitacle cocon. Sauf que, contrairement à la Panamera classique, la cinquième place existe, mais elle est réservée à un usage occasionnel.

Evidemment, une Porsche, ça coûte cher, et celle-ci s’affiche à partir de 100 367 euros et peut grimper jusqu’à plus de 160 000 euros. Mais ce luxe à l’allemande est sans équivalent, surtut dans cette version break. Alors on se dépêche d’économiser.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here