Bien sûr, ce pick-up n’a rien à voir avec la citadine polyvalente de chez Renault. Le Ford F150 est même près de deux fois plus grand qu’une Clio avec ses 5,86m de long. Pourtant, comme la petite, le géant est un best seller. L’auto du losange était, en 2015, la voiture la plus vendue en France, et le mastodonte est le plus distribué outre-Atlantique depuis 34 ans. Rien que l’an passé, il s’en est écoulé plus de 780 000.

Ford

Une réussite insolente et un mystère insondable :

– Qu’est ce qui peut bien pousser les conducteurs américains à se hisser dans un tel engin, tellement haut qu’il faut un marche pied électrique (qui se déploie en ouvrant les portières) pour y accéder ?

– Qu’est ce qui les motive à se promener en famille avec une énorme benne à l’arrière, capable d’embarquer une tonne?

D’autant que cette « auto » (Je mets des guillemets, dans le doute), ne séduit pas que des artisans et autres professionnels. C’est la voiture de monsieur, et madame tout le monde.

Peut-être que nos voisins du nouveau monde ont gardé cet esprit pionnier, et se souviennnent de leurs ancètres qui ont traversé le pays à bord de chariots bâchés.

Ford150

En tout cas, ce chariot là, a quelque peu évolué. Et s’offre toutes les commodités. En commençant par un bon gros moteur V6 Ecoboost de 2,7l et 325ch, dans sa version bas de gamme. A 50 cts d’euros le litre d’essence, l’oncle Sam peut se permettre ce genre de fantaisie. L’intérieur de la bête est vaste comme une Highway. Ces autoroutes constituent d’ailleurs son terrain de jeu préféré. Car les ressorts à lames et le chassis séparé n’en font pas le roi des lacets. Nos centres villes ne correspondent pas non plus à son gabarit éléphantesque. Et même si un système de caméras tout au long de sa carrosserie en alu –ce qui n’empèche pas le pick-up de dépasser les 2 tonnes- permettent de savoir où l’on pose ses gigantesques pneus, on évitera les créneaux. Aux Etats unis, pas de souci, les places sont gigantesques et le parking se fait généralement en épi. On a le stationnement que mérite les autos que l’on choisit, et la taille du pays à la hauteur des chassis.

Ford F150

Evidemment, vue la bête, sa motorisation maousse, ses équipements exhaustifs et son confort, toutes proportions gardées, royal, on se dit que l’engin coute un bras. Même pas. Il démarre à 24 500 euros euros. Certes, ce n’est pas le prix d’une Clio, mais d’une Megane de milieu de gamme. Mais rapporté au prix du kilo, du cheval ou du cm, c’est beaucoup moins cher qu’une petite Renault.

Ford F150

2 COMMENTS

  1. Bonjour,
    Vous n’avez pas encore compris que CO2 c’est tout truandé ! C’est juste pour nous faire payer plus ! Cela laisse rêveur 50 centimes le litre d’essence, ça doit être génial d’entendre le gros V8 ronronner !

Comments are closed.